Réformes des retraites  : le Conseil constitutionnel rejette le deuxième référendum d’initiative partagée (RIP)

Auteur(s)
Lauriane Bernard, France-Soir
Publié le 05 mai 2023 - 18:15
Image
Crédits
AFP/Archives - Ian LANGSDON
Un gendarme se tient devant l'entrée du Conseil constitutionnel à Paris, le 14 avril 2023.
AFP/Archives - Ian LANGSDON

RÉFÉRENDUM - Ce 3 mai, le Conseil constitutionnel a écarté la deuxième demande de RIP concernant la réforme des retraites. La loi ayant été promulguée le 14 avril dernier, il faut désormais attendre au moins un an pour qu’une nouvelle demande soit recevable. Au regard des motivations avancées par les "Sages", autant dire que plus personne ne croit en ce mécanisme pour régler le problème des retraites en France.  

Le 14 avril, les neufs "Sages" avaient rejeté une première demande de RIP. La NUPES les avait saisis afin d’affirmer que l'âge légal de départ à la retraite ne pouvait excéder 62 ans.   

Cette requête avait pourtant recueilli le nombre de signatures nécessaire et son objet correspondait aux critères fixés par l’article 11 de la Constitution. Néanmoins, l’institution avait considéré que la question qui leur était posée ne constituait pas une réforme. En effet, au jour de la demande, à savoir au 20 mars, la nouvelle loi n’était pas entrée en vigueur et l’âge de départ à la retraite était toujours de 62 ans.  

Le Conseil constitutionnel n’a pas changé son fusil d’épaule pour cette deuxième décision.  

La réforme sans politique sociale, et inversement  

La NUPES, consciente que le premier RIP déposé comportait un problème de rédaction, a tenté d’améliorer sa seconde proposition. Les parlementaires ont souhaité garder leur intention première, à savoir fixer un maximum d’âge pour partir en retraite. Cependant, de peur que le Conseil constitutionnel ne considère encore une fois qu’au moment de la demande, leur texte ne constitue pas une réforme, ils ont ajouté un nouvel élément pour "changer l’état du droit".  

Ils ont proposé que la question du financement du régime des retraites fasse partie du référendum. Une hausse de la CSG (contribution sociale généralisée) devait servir d’apport.  

Ce tour de passe-passe n’aura pas suffi. Le Conseil constitutionnel a lui aussi plus d’un tour dans son sac. Pour lui, le 1e article portant sur l’âge maximum de départ à la retraite porte bien sur une politique sociale au sens de l’article 11 de la Constitution, mais n’est pas une réforme (pour les raisons déjà invoquées sur la première demande).   

S’agissant de la hausse de la CSG, c’est bien une réforme, mais qui ne concerne pas la politique sociale.  

Le RIP ne suscite pas l’engouement, pas même auprès de ceux qui l’ont suggéré  

Maintenant que la loi a été promulguée dans la nuit du 14 au 15 avril par le président de la République, il faut attendre au moins un an pour qu’une nouvelle demande de RIP soit recevable. 

Au vu des justifications employées par le Conseil constitutionnel, on imagine que peu d’élus seraient au rendez-vous dans un an pour renouveler l’exercice.  

Plus encore, le professeur de droit Paul Cassia, reçu sur le plateau de Public Sénat le 4 mai, s’est même étonné du peu de démarches des parlementaires pour défendre leur propre proposition de RIP.  

À LIRE AUSSI

Image
Conseil Constitutionnel
Quels sont les motifs avancés par le Conseil constitutionnel pour valider l'essentiel de la réforme des retraites ? Explications
Vendredi 14 avril dernier, le Conseil constitutionnel a admis que la réforme des retraites passe par le biais d’un projet de loi de financement rectificatif de la sécu...
19 avril 2023 - 13:30
Politique
Image
RIP référendum initiative populaire
Et si la réforme des retraites était soumise à un référendum d’initiative partagée (RIP) ?
Le lundi 20 mars, la Nupes a saisi le Conseil constitutionnel pour organiser un référendum d'initiative partagée (RIP) afin d’affirmer que l'âge légal de départ à la r...
24 mars 2023 - 15:10
Politique
Image
Nicolas Vidal
“La réforme des retraites est la mèche qui pourrait amener à l’explosion sociale” Nicolas Vidal
Dans cet “Entretien essentiel”, Nicolas Vidal, journaliste et fondateur de Putsch Media, revient à notre micro sur la réforme des retraites, qui entérine, selon lui, “...
05 février 2023 - 19:50
Vidéos

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Lang
Sur scène ou en backstage, les spectacles de Jack Lang en politique ne manquent jamais de piment
Dans le sillage de Jack Lang, la politique, la culture et les histoires de mœurs se mêlent dans une drôle d’odeur de soufre. Une ombre plane récurrente, celle des scan...
11 mai 2024 - 09:08
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.