“Scandaleux“ : Chenu fustige la volonté des syndicats "qui ont fait élire Macron" d'écarter les élus RN des manifestations

Auteur(s)
FranceSoir avec AFP
Publié le 29 janvier 2023 - 12:30
Image
Chenu
Crédits
AFP
""Ils l'ont fait élire. Maintenant, ils organisent des manifestations."
AFP

Sébastien Chenu a estimé que le fait que les syndicats n'acceptent pas les élus de son parti dans les manifestations contre la réforme des retraites était "scandaleux", précisant ne pas s'interdire de participer aux rassemblements du 31 janvier et rappelant que la plupart des syndicats ont appelé à faire élire Emmanuel Macron face à Marine le Pen au second tour de la présidentielle.

Le député Rassemblement national (RN) du Nord, Sébastien Chenu, a jugé le 27 janvier "totalement scandaleux" que les syndicats n'acceptent pas les élus de son parti dans les manifestations contre la réforme des retraites, assurant qu'il "ne s'interdit pas" de participer à la prochaine mobilisation prévue le 31 janvier.

"Je ne m'interdis pas d'être quelque part dans la rue. Je n'attends pas une autorisation de la CGT ou de qui que ce soit d'ailleurs", a affirmé le député sur LCI, interrogé sur son éventuelle participation le 31 janvier à la prochaine journée de manifestations contre la réforme des retraites.

Il a qualifié de "totalement scandaleux" les propos des leaders syndicaux, notamment ceux du secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, qui avait assuré que les élus du Rassemblement national "n'étaient pas les bienvenus dans nos manifestations", leur recommandant "vigoureusement de ne pas venir". "Vous imaginez si aujourd'hui sur le plateau je disais que j'interdis à des militants ou à des élus de gauche de participer à des manifestations, on trouverait cela épouvantable et on aurait bien raison", s'est-il emporté.

"Au-delà de ça, je n'ai pas envie de me retrouver bras dessus, bras dessous avec des gens qui sont totalement hypocrites, qui essaient de se donner bonne conscience", a-t-il ajouté, rappelant que la plupart des syndicats avaient appelé à faire barrage à Marine Le Pen au second tour de la présidentielle face à Emmanuel Macron. "Ils l'ont fait élire. Maintenant, ils organisent des manifestations", leur a-t-il reproché.

Sur CNews, le député de la Moselle et porte-parole du RN, Laurent Jacobelli, a abondé dans le même sens : "Les mêmes qui ont appelé à voter Emmanuel Macron et qui sont donc finalement co-auteurs de cette réforme des retraites, quoiqu'ils en disent, ont beau jeu maintenant de jouer aux pompiers pyromanes", a-t-il affirmé. "La rue ne leur appartient pas", a-t-il assuré. "Je crois que [les leaders syndicaux] seraient surpris d'apprendre le nombre d'électeurs parmi leurs adhérents qui votent RN", a ajouté le député.

À LIRE AUSSI

Image
Borne
Retraites : le report de l'âge de départ à 64 ans "n'est plus négociable", prévient Borne
Le report de l'âge de départ à la retraite de 62 à 64 ans, contesté par les syndicats et l'essentiel des oppositions, "n'est plus négociable", a affirmé Elisabeth Born...
29 janvier 2023 - 11:30
Politique
Image
Guérini
Retraites : les fonctionnaires reçoivent un e-mail vantant la réforme, des syndicats dénoncent une "propagande politique"
Plusieurs syndicats de la fonction publique, dont la CGT, FO et l'Unsa, ont dénoncé l'envoi d'un courriel officiel sur l'adresse personnelle de “l'ensemble“ des agents...
28 janvier 2023 - 13:00
Politique
Image
Le président du Rassemblement national Jordan Bardella, lors de ses voeux à la presse, le 10 janvier
Retraites : Bardella étrille la "schizophrénie profonde" des syndicats et des oppositions de gauche "qui ont appelé à voter Macron"
Le président du Rassemblement national Jordan Bardella a dénoncé dimanche la "schizophrénie profonde" des syndicats et des oppositions de gauche qui ont appelé à voter...
22 janvier 2023 - 12:40
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.