Sobriété énergétique : le gouvernement va généraliser l'interdiction de la clim portes ouvertes

Auteur(s)
FranceSoir avec AFP
Publié le 24 juillet 2022 - 12:55
Image
Un homme passe devant une vitrine où une affichette indique que le magasin est climatisé, pendant les soldes, le 13 juillet 2022 à Nantes
Crédits
AFP/Archives - Loic VENANCE
Un homme passe devant une vitrine où une affichette indique que le magasin est climatisé, pendant les soldes, le 13 juillet 2022 à Nantes.
AFP/Archives - Loic VENANCE

La ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher a annoncé dimanche de prochains décrets pour obliger les magasins climatisés à fermer leurs portes et à réduire la publicité lumineuse.

"Dans les prochains jours, je vais prendre deux décrets: le premier généralise l'interdiction des publicités lumineuses quelle que soit la taille de la ville entre 1h et 6h du matin", à l'exception des aéroports et des gares, et "le second interdit aux magasins d'avoir leurs portes ouvertes alors que la climatisation et le chauffage fonctionne", a dit la ministre au Journal du Dimanche (JDD).

Laisser les portes ouvertes, "c'est 20% de consommation en plus et (...) c'est absurde", a justifié Agnès Pannier-Runacher sur RMC.

Des villes comme Bourg-en-Bresse, puis Lyon, Besançon et Paris ont pris des arrêtés municipaux depuis mi-juillet pour que les magasins climatisés ferment leurs portes, sous peine d'amende.

Le gouvernement prévoit de généraliser cela à tout le pays, avec jusqu'à 750 euros d'amende, mais il misera, dans un premier temps, sur l'information des commerçants.

Quant à la publicité lumineuse, la réglementation actuelle distingue les agglomérations de plus ou moins 800 000 habitants : elle est interdite entre 1 heure et 6 heures du matin en France dans celles de moins de 800 000 habitants. Dans celles plus peuplées, les règles dépendent du règlement local de publicité (RLP) s'il en existe un.

La loi actuelle oblige aussi déjà à éteindre les enseignes lumineuses et les vitrines des magasins à partir de 1h du matin.

Le ministère n'a pas pu préciser dimanche le contenu du prochain décret, mais explique que celui-ci visera à "harmoniser les règles", sans préciser le nombre d'agglomérations aujourd'hui couvertes par un RLP ni concrètement comment les contrôles et sanctions, jusqu'à 1 500 euros, seront mis en œuvre.

"Les contours seront précisés" quand le décret sortira, "l'idée est vraiment que cela soit applicable dès à présent", a ajouté le ministère.

À LIRE AUSSI

Image
Macron 14 juillet itw
“La guerre va durer“ : Macron prépare les Français à des contraintes de “sobriété énergétique“
Pour la deuxième fois depuis son élection, le chef de l'État a donné un entretien télévisé le 14 juillet à TF1 et France 2, après avoir assisté au défilé militaire sur...
14 juillet 2022 - 21:15
Politique
Image
Manifestation contre le compteur Linky à Autrans le 5 mai 2018, en région Auvergne-Rhône-Alpes
Sobriété énergétique : entre surveillance, hypocrisie et infantilisation
Mercredi 20 juillet, le gouvernement a appelé les Français à faire des économies d’énergies : débrancher les prises, baisser la clim’, couper le wifi, éteindre les lum...
22 juillet 2022 - 16:45
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Obama
Barack Obama, un continuum Soros/WEF teinté d’un paradoxe Kissinger/Nobel
PORTRAIT CRACHE - Barack Obama est ce personnage contradictoire, ambiguë, voire bicéphale, prêcheur de justice sociale financé par des Soros, Buffet et Goldman Sachs, ...
25 mai 2024 - 12:00
Politique
26/05 à 11:11
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.