Une citoyenne "blessée" accuse les médias d'inciter à "la discrimination et à la haine"

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 07 mai 2022 - 13:50
Image
Presse et propagande
Crédits
AFP
Certains médias sont mis en cause pour propros calmonieux, selon une citoyenne française.
AFP

Le 5 mai dernier, Elisa Berté, se décrivant comme « citoyenne blessée par les discriminations infligées aux non-vaccinées », a posté sur différents réseaux une plainte qu’elle prévoit de soumettre aux autorités.

Celle-ci s’attaque à plusieurs articles titrant « Les non-vaccinés mettent en danger… les vaccinés ». Elisa Berté accuse ces rédactions de produire un contenu calomnieux, incitant à la « discrimination et à la haine ».

Par ailleurs, cette « citoyenne blessée » est membre du journal indépendant l'Écho des Boucles.

Voici sa lettre dans sa version définitive, envoyée à Midi Libre, La Dépêche, Sud-Ouest et Le Dauphiné, partagée et diffusée sur différents réseaux :

Contenu illicite : demande de retrait de votre article « Les non-vaccinés mettent en danger… les vaccinés »

 

Monsieur,

L’article ci-dessus mentionné et mis en ligne le 2 mai 2022 est illicite.

Tout d’abord, le titre de votre article, visible à la une sur Google, après saisie des mots-clés « non vaccinés » ou encore « vaccin covid » entre autres, accuse les non-vaccinés de mettre en danger les personnes vaccinées, alors qu’en principe, un vaccin a pour but de protéger d’un virus les personnes qui se vaccinent. Donc, les personnes « vaccinées » contre la Covid ne devraient pas être mises en danger par celles qui ne le sont pas. En effet, la définition du mot vaccin : "Substance pathogène qui, inoculée à un individu, lui confère l'immunité contre une maladie", se suffit à elle-même pour remettre en cause votre titre.

À la lecture de l’article, on découvre ensuite un raisonnement très aléatoire, basé sur une étude canadienne qui "confirme que les non-vaccinés augmentent le risque d’attraper le virus des personnes vaccinées [...] Pour en arriver à cette conclusion, le Dr David Fisman et son équipe de la Dalla Lana School of Public Health de l’Université de Toronto ont mis au point un modèle mathématique pour estimer le risque de contamination dans plusieurs situations. D’une part lorsque les personnes ont toutes le même statut vaccinal, d’autre part, lorsqu’elles sont mélangées". Il s’agit donc de mathématique et non de médecine. Ce modèle mathématique omet volontairement un paramètre très important : il suppose une efficacité du « vaccin Covid », ce qui est très loin d’être le cas. Sur l’efficacité du « vaccin Covid », les derniers mois et les courbes de contamination ont prouvé que le virus de la Covid affectait également les personnes vaccinées, et en très grand nombre. Si on se réfère à la définition du vaccin, on peut aisément en conclure qu’il n’en est pas un.

Votre article conclut très rapidement : "Ce qui signifie que le refus du vaccin a un impact non négligeable sur la santé publique et la santé individuelle d’autrui", rappelant les débats récents qui ont justifié la mise en place de mesures aussi inutiles que liberticides, et incitant à la discrimination et à la haine d’une partie de la population. Or, ce « vaccin » qui n’en est pas un, a prouvé à l’usage son inefficacité. Par conséquent, on ne peut affirmer que les personnes non vaccinées puissent mettre en danger d’une quelconque façon celles qui le sont.

La mise en danger d’autrui, qui consiste en une infraction pénale, est punie par la loi. Accuser une partie de la population de « mettre en danger autrui », rend coupable de dénonciation calomnieuse (article 226-10 du Code pénal). En effet, on ne peut dénoncer un fait qui est de nature à entraîner des sanctions judiciaires alors que les allégations sont inexactes. Le raisonnement fallacieux qui a amené à rédiger cet article sur des bases très discutables correspond à une dénonciation calomnieuse.

Étant moi-même non vaccinée, donc concernée par cette dénonciation calomnieuse, je vous demande, par le présent courrier, de retirer votre article dans les plus brefs délais.

Bien cordialement,

Voir aussi : FranceSoir "papier", édition spéciale: "L'homme qui n'aimait pas la France"

À LIRE AUSSI

Image
Les infirmiers autorisés à vacciner les adultes sans prescription médicale
Vaccins: "8 vaccinés sur 1 000 souffrent d'effets secondaires graves", selon une étude allemande
Depuis un an, une étude intitulée Profil de sécurité des vaccins contre le Covid-19 est menée à l’hôpital de la Charité de Berlin par le professeur Harald Matthes sur ...
06 mai 2022 - 19:56
Société
Image
1984 was not supposed to be an instruction manuel
Une "Journée mondiale de la liberté de la presse"... sous surveillance
La liberté de la presse, fêtée aujourd'hui, vit des temps troublés, même là où elle est célébrée...La chasse est ouverteLa Fédération internationale des journalistes (...
03 mai 2022 - 22:02
Culture
Image
Media Crash
Media crash : l'envers du décor de la fabrique de l'information privée
CRITIQUE — Dans le documentaire « Media Crash – qui a tué le débat public ? », les journalistes de Mediapart et de Premières lignes, Valentine Oberti et Luc Hermann, s...
20 février 2022 - 11:04
Culture