Une manifestation le 8 décembre 2018 à l'Elysée ? Des gilets jaunes veulent "chercher" Macron

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 02 décembre 2018 - 17:30
Image
Des gilets jaunes participent à une manifestation à Rochefort, le 24 novembre 2018
Crédits
© XAVIER LEOTY / AFP/Archives
Des appels à manifester le 8 décembre ont été lancés.
© XAVIER LEOTY / AFP/Archives
Sur les réseaux sociaux, des appels à manifester à Paris sont déjà lancées pour le samedi 8 décembre. L'une des pages, très suivie, propose d'aller "chercher" Emmanuel Macron à l'Elysée.

Après les affrontements du 24 novembre, après les scènes de chaos et d'émeutes du 1er décembre, que va-t-il se passer le 8 décembre? S'il est encore trop tôt pour le dire, certains instigateurs lancent déjà des appels à la mobilisation pour le quatrième samedi consécutif. Et cette fois, l'appel est très clair: la cible s'appelle l'Elysée.

Sur l'une des principales pages Facebook –"Gilets jaunes en colère"– un "Acte 4" est annoncé pour le 8 décembre avec le descriptif suivant: "Pour tous ceux qui sont motivés et si les choses ne bougent pas, le Samedi 8 décembre nous irons tous le (Emmanuel Macron, NDLR) chercher comme il l’avait demandé. Il faut qu’il assume". Le lieu annoncé de la manifestation reste cependant les Champs-Elysées.

©Capture d'écran

La formulation n'est anodine, elle fait référence à une phrase d'Emmanuel Macron prononcée en marge de l'affaire Benalla qui lançait devant ses partisans: "S’ils veulent un responsable, il est devant vous! (…) Qu’ils viennent me chercher. Je réponds au peuple français!"

Et même si les chiffres d'adhésion sur les réseaux sont un indicateur très hasardeux de la réalité de la participation à un mouvement, 16.000 internautes ont déjà annoncé leur participation (sachant que les manifestations parisiennes n'ont pas dépassé la moitié de ce chiffre selon les données du ministère de l'Intérieur, les seules disponibles) et 95.000 personnes étaient "intéressées" en milieu d'après-midi.

Une réunion de crise s'est déroulée ce dimanche 2 en milieu de journée à l'Elysée pour envisager les suites à donner à la journée chaotique de la veille. A noter que lors des deux derniers samedis d'émeute, l'Elysée (comme Matignon ou l'Assemblée nationale) était bouclé par un "périmètre sécurisé".

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon, un désillusionné à la quête de sa VIe République
PORTRAIT CRACHE - De l'UNEF à la fondation de La France Insoumise, le chemin politique de Jean-Luc Mélenchon est un véritable tourbillon de dissidences, de réactions ...
18 mai 2024 - 16:30
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.