Vendredi, un accord bilatéral de sécurité sera signé par Macron et Zelensky

Auteur(s)
France-Soir, avec AFP
Publié le 15 février 2024 - 11:25
Image
Le président français Emmanuel Macron (g) accueille son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky à l
Crédits
AFP - Emmanuel DUNAND
Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky.
AFP - Emmanuel DUNAND

Il est loin le temps de la retenue. Pour donner suite aux engagements pris pendant le sommet de l'Otan en juillet 2023, Macron accueillera Zelensky à l'Élysée vendredi, et signera officiellement un accord de sécurité entre les deux pays.

En juillet 2023, si les dirigeants de l'Otan s'étaient engagés à apporter un soutien militaire "sur le long terme", ils n'avaient pas fixé de calendrier pour une adhésion de l'Ukraine à l'Alliance atlantique. Faute de mieux, le président ukrainien cherche à ce que les actes suivent les paroles, en allant chercher des signatures auprès de ses homologues européens.

Le 12 janvier dernier, c'est auprès de Rishi Sunak qu'il a conclu le premier accord. Jeudi 15 février, la présidence ukrainienne a annoncé que Volodymyr Zelensky se rendrait vendredi à Paris et Berlin, pour les mêmes raisons. Des négociations sont aussi encours avec l'Italie et les États-Unis, entre autres.

"Alors que la guerre d’agression de la Russie contre l'Ukraine entrera dans sa troisième année" le 24 février, Emmanuel Macron prévoit ainsi de réaffirmer sa "détermination à continuer d'apporter, dans la durée et avec l'ensemble de ses partenaires, un soutien indéfectible à l'Ukraine et au peuple ukrainien", explique l'Élysée.

Comme le rapporte l'AFP, ces engagements de sécurité peuvent porter sur l'octroi d’équipements militaires modernes, interopérables avec ceux de l'Otan, la formation de soldats ukrainiens ou le renforcement de l'industrie de défense ukrainienne. Les deux dirigeants auront notamment "l'occasion de discuter de la situation sur le front, des besoins de l'Ukraine sur les plans militaire, économique et humanitaire ainsi que des négociations d'adhésion de l'Ukraine à l'Union européenne, auxquelles la France apporte tout son soutien", précise l'Élysée.

Pour l'heure, les Ukrainiens manquent d'hommes et d'armes sur le terrain. Peut-être que la venue d'Emmanuel Macron, prévue pour ce mois de février — en plus de l'accord de sécurité, pourra changer la donne.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
bayrou
François Bayrou, baladin un jour, renaissant toujours
PORTRAIT CRACHE - François Bayrou, député, maire de Pau et plusieurs fois ministres, est surtout figure d’une opposition opportuniste. Éternel candidat malheureux à la...
20 avril 2024 - 10:45
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.