Le parti politique FPÖ demande une médiation autrichienne entre la Russie et l'Ukraine

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 26 février 2022 - 18:08
Image
Herbert Kickl FPO Autriche
Crédits
FLORIAN WIESER / APA / AFP
Herbert Kickl, président du Parti de la liberté, FPO.
FLORIAN WIESER / APA / AFP

Au sein du FPÖ (Freiheitliche Partei Österreichs - Parti de la liberté) autrichien, son président Herbert Kickl et son porte-parole pour Affaires étrangères Axel Kassegger, ont demandé en conférence de presse le 25 février que le gouvernement autrichien intervienne comme intermédiaire dans l’affaire ukrainienne, proposant même l’Autriche comme lieu de rencontre.

Le FPÖ, qui se distingue aux côtés de MFG Ö (Menschen Freiheit Grundrechte - l’Homme, la Liberté, les droits constitutionnels) dans son combat contre l’obligation vaccinale, explique : « Les États-Unis et l'Union européenne semblent rivaliser à qui imposera les sanctions les plus draconiennes contre la Russie. Or, les sanctions ne sont pas l’outil adapté pour faire taire les armes ». Le parti politique considère que le refus de dialogue du côté américain est révélateur : « Encore jeudi, Biden a assuré qu’il n’a pas envie de parler avec Poutine. Sa seule réponse à la Russie est une gesticulation menaçante. »

Le président Kickl a poursuivi : « Notre chancelier Karl Nehammer a depuis longtemps abandonné la neutralité et joue à l’homme fort dans le sillage de la Commission européenne. En exigeant de nouvelles sanctions, il va plus loin encore que la Commission dans l’agitation. Jeu dangereux, car l’Autriche court le risque de perdre la neutralité de sa politique extérieure ».

Le jour précédent, devant le Parlement autrichien, Herbert Kickl avait appelé à un cessez-le-feu ; tout en soulignant que les agissements russes ne sont pas conformes au droit international, il a souligné les provocations continues de l'OTAN et des États-Unis depuis de longues années, et observé que les sanctions contre la Russie ont déjà coûté plus d’un milliard d’euros à l’Autriche. « C’est justement lorsque la poudre a parlé, a-t-il déclaré, que l’Autriche doit fuir tout comportement partisan et unilatéral. La neutralité est un pilier de la Constitution autrichienne. »

À LIRE AUSSI

Image
Vladimir Poutine
Guerre en Ukraine : la Russie lance une “opération militaire spéciale”, des affrontements en cours
La guerre est bel et bien déclarée entre la Russie et l’Ukraine. Alors qu’un obus avait touché une école située dans l’Est ukrainien, le 17 février, Vladimir Poutine a...
24 février 2022 - 14:36
Politique
Image
Debriefing Emmanuel Leroy
"Le déséquilibre entre la Russie et l'OTAN occidental s'est inversé" Emmanuel Leroy
L’action militaire de la Russie en Ukraine a entrainé une réaction unanime dans presque tout l'Occident, donnant souvent une image incomplète de la situation. Côté fra...
25 février 2022 - 20:31
Vidéos

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.