Belgique : la grève générale paralyse le pays

Auteur(s)
AS
Publié le 15 décembre 2014 - 16:31
Mis à jour le 16 décembre 2014 - 11:45
Image
La gare de Bruxelles en Belgique.
Crédits
©Francois Lenoir/Reuters
La Belgique est paralysée par la grève, notamment dans les transports, ce lundi 15 décembre.
©Francois Lenoir/Reuters
La Belgique est paralysée ce lundi par une grève générale contre l'austérité, après l'appel à la grève générale lancée par les trois plus grands syndicats du royaume.

La Belgique tourne au ralenti ce lundi 15. Trois grands syndicats du royaume ont appelé à la grève générale dans le secteur public. Les trains, bus, métros et la quasi-totalité des services publics sont touchés. L'espace aérien a même été fermé pour 24 heures. Le secteur privé a également été impacté par ce mouvement, l'accès à certains établissements étant barrés.

Cette grève nationale est menée contre les mesures d'austérité décidées par le gouvernement de droite.  Les syndicats belges contestent le plan d'austérité décidé par le nouveau gouvernement de Charles Michel, formé début octobre, qui entend notamment économiser 11 milliards d'euros en cinq ans. Ils se positionnent contre les coupes qui ont lieu dans les services publics, les transports et la culture qui doivent avoir lieu dans les cinq prochaines années. La nouvelle coalition de droite prévoit également d'allonger l'âge de départ à la retraite à 67 ans au lieu de 65 ans pour 2030, de limiter la progression des salaires en gelant temporairement leur indexation et de réduire de plus d'un tiers les charges patronales sur les salaires.

"Il n'y a jamais eu de grève aussi forte, en front commun syndical, du nord au sud et de l'est à l'ouest" du pays, s'est réjouie Marie-Hélène Ska, la secrétaire générale du premier syndicat belge, la centrale chrétienne CSC.

Soutenus par une opposition socialiste virulente, les syndicats menacent de durcir leur mouvement: si le gouvernement ne reprend pas le chemin de la concertation, d'autres secteurs pourraient être touchés par la grève. Une rencontre entre les syndicats et le gouvernement est prévue dans le courant de la semaine.

 

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.