Pour le directeur de la FDA, la principale cause de décès aux États-Unis est la "désinformation"

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 14 mai 2022 - 19:59
Image
Robert Califf
Crédits
AFP
S'il n'a pas apporté de preuves pour étayer cette affirmation, Robert Califf assure néanmoins que la désinformation constitue la principale cause de décès aux Etats-Unis.
AFP

Lors d'une interview sur la chaine de télévision américaine CNN le samedi 7 mai, le Dr Robert Califf, directeur de la FDA, Agence américaine des médicaments, a affirmé que la principale cause de décès aux États-Unis était… la "désinformation".

À l'origine, le médecin avait avancé ce “diagnostic” à l’occasion d'une interview sur le thème de la santé fin avril avec la revue médicale Journal of the American Medical Association (JAMA).

« Je n’ai aucun moyen de quantifier cela », contrairement aux maladies cardiaques et au cancer, a néanmoins affirmé le cardiologue au début de son intervention télévisée.

Robert Califf a ensuite vanté les mérites de la vaccination contre le Covid-19, assurant que, grâce aux injections, « presque personne dans ce pays ne devrait mourir du Covid », avant d’expliquer qu’il y avait une « érosion de l'espérance de vie due à des maladies courantes comme les maladies cardiaques ».

Et de poursuivre : « Mais d'une manière ou d'une autre… les messages fiables et véridiques ne passent pas », ajoutant : « Ils sont emportés par la désinformation, ce qui conduit les gens à faire de mauvais choix, qui sont malheureux pour leur santé ».

Le patron de la FDA n'a pas détaillé la façon dont la "désinformation en ligne" causait plus de décès par maladie cardiaque, mais il a tout de même réitéré et soutenu sa croyance, qui n'a pas été questionnée par la journaliste.

Voir aussi : La FDA autorise le remdesivir pour traiter le covid chez les enfants, sur la base d’un essai controversé

Robert Califf, une personnalité controversée

Aux États-Unis, le cardiologue inspire la défiance, ses activités de consultant auprès de plus d’une dizaine de laboratoires pharmaceutiques lui ayant permis de gagner des millions de dollars et sa participation financière dans plusieurs entreprises de cette industrie suscitant une forte suspicion de conflits d’intérêts, relate le New York Times.

C’est pourquoi, au moment de sa nomination en février 2022, le sénateur socialiste Bernie Sanders avaient été de ceux qui ont élevé la voix contre le choix de Joe Biden de placer Robert Califf à la tête de l'Agence des médicaments, que l'intéressé avait déjà dirigée sous la présidence de Barack Obama en 2016. 

À LIRE AUSSI

Image
Remdesivir cardiotoxique
La FDA autorise le remdesivir pour traiter le covid chez les enfants, sur la base d’un essai controversé
La FDA approuve le remdesivir chez les enfants, sur la base d’un essai clinique de 53 patients pédiatriques présentant une infection confirmée par le Sars-CoV-2 léger,...
11 mai 2022 - 19:39
Société
Image
Food and Drug Administration : l'ANSM américaine
La justice américaine ordonne à la FDA de déclassifier les données du vaccin Pfizer
Dans une décision rendue le 6 janvier 2022, le juge Mark Pittman a ordonné à la Food and Drug administration (FDA) d’accélérer sa réponse à une demande de transparence...
01 mars 2022 - 19:45
Société
Image
hydre
La commission Bronner contre le complotisme : pour un monde plus beau, plus propre, plus pur
 TRIBUNE - Chose promise chose due, Emmanuel Macron a présenté le 29 septembre à la France son organe anti-complotisme.  Baptisé « Bronner », du nom du sociologue à sa...
15 octobre 2021 - 18:30
Opinions
14/08 à 18:20
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don