Elections US : Trump - Biden, une course à la Maison Blanche pas encore terminée ?

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 11 novembre 2020 - 19:14
Image
Joe Biden vs Donald Trump
Crédits
SAUL LOEB, Brendan Smialowski / AFP
Elections US : Trump - Biden, une course à la Maison Blanche pas encore terminée ?
SAUL LOEB, Brendan Smialowski / AFP

Le démocrate Biden s'est proclamé Président des Etats-Unis suite à l'élection du 3 novembre dernier.  De nombreux leaders de pays, comme Emmanuel Macron, ont salué cette annonce.  Cependant bien des Etats n'ont toujours pas officialisé les résultats. Le face-à-face continue.

Rebondissements dans l’élection américaine

Désormais, la plupart des républicains soutiennent publiquement le refus du président Donald Trump de reconnaitre la victoire de Biden proclamée par les démocrates et la majorité des médias. Ainsi, le chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell a affirmé que Trump était «à 100% dans ses droits de se pencher sur les allégations d'irrégularités et de peser ses options juridiques».

«Les projections et les commentaires de la presse n'obtiennent aucun droit de veto sur les droits légaux de tout citoyen, y compris le président», a-t-il ajouté (1).

Mitch McConnell dit :

« Il est évident qu’aucun état n’a encore certifié les résultats de ces élections. Nous avons au moins 1 ou 2 états qui sont déjà sur la bonne voie pour un recomptage et je crois que le président pourrait avoir des contestations judiciaires en cours dans au moins 5 états. Le principe de base n’est pas compliqué : aux États-Unis d’Amérique tous les bulletins légaux doivent être comptés, les bulletins illégaux ne doivent pas être comptés,  le processus doit être transparent ou observable par toutes les parties et les tribunaux sont là pour répondre aux préoccupations»

 

Le procureur général Barr dit au DOJ d'enquêter sur les allégations de fraude électorale si elles existent

Par ailleurs, le procureur général William Barr, qui a rencontré M. McConnell à Capitol Hill hier, a autorisé les procureurs fédéraux à enquêter sur les accusations d '«irrégularités dans la compilation des votes» s'il y a des allégations crédibles ». Cela a conduit le responsable de la branche du Department Of Justice (DOJ) chargé de superviser ces poursuites,  à démissionner de son poste.

Dans une note aux avocats américains, obtenue par l'Associated Press, Barr a écrit que :  

« des enquêtes peuvent être menées s'il existe des allégations claires et apparemment crédibles d'irrégularités qui, si elles sont vraies, pourraient potentiellement avoir un impact sur le résultat d'une élection fédérale dans un État donné. »

 

Emily Murphy, Chef de l’administration des services généraux (GSA) n’a pas signé la transition

Autre fait marquant dans cette course à la Maison-Blanche, Emily Murphy, la cheffe de l'administration des services généraux (GSA)  nommée par Trump, n'a pas encore signé à ce jour de lettre qui lancerait officiellement le processus de transition (3).

Dans un communiqué, la GSA a confirmé qu'elle n'avait pas encore entamé le processus de transition, mais a insisté sur le fait qu'elle adhérait à «toutes les exigences de la loi», citant la transition de 2000 - lors de l'élection contestée entre George W. Bush et Al Gore - comme précédent.  Cette année-là, le processus de transition de la GSA avait commencé après que M. Gore eut officiellement concédé le 13 décembre 2000, plus d'un mois après l'élection.

«L'administrateur de la GSA vérifie le candidat apparemment retenu une fois qu'un gagnant est clair sur la base du processus établi dans la constitution », a déclaré l'agence.

Murphy pourrait jouer la sécurité et attendre le 14 décembre, date à laquelle le Collège électoral devrait voter pour le président.

 

Un ancien gouverneur démocrate déclare que la fraude est profonde

L'ancien gouverneur de l'Illinois, Rod Blagojevich, a déclaré à Newsmax TV que la fraude électorale était profonde et répandue dans les grandes villes contrôlées par les démocrates.(4)

Lors d'une apparition vendredi sur « John Bachman Now » de Newsmax TV , Blagojevich a déclaré que les affirmations selon lesquelles les démocrates volent des votes à Philadelphie sont vraies et que la fraude ne se limite probablement pas à une seule ville.

«Ils veulent juste battre Donald Trump à tout prix», a-t-il dit, ajoutant que les démocrates ne volent pas seulement les élections au président, mais ils les volent au peuple américain.

«C'est incroyablement dangereux pour notre démocratie et nos libertés», a-t-il dit, qualifiant cela de «moment critique de notre histoire».

 

 

Plusieurs pays dont la Chine et la Russie, attendent les résultats finaux avant de féliciter le nouveau président

« Nous avons pris note que M. Biden a déclaré être le vainqueur de l’élection », a dit devant la presse un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin. (5)

« À notre connaissance, le résultat de l’élection sera déterminé par les lois et les procédures en vigueur aux États-Unis », a-t-il ajouté, deux jours après la victoire du candidat démocrate, contestée par le président sortant Donald Trump. 

Le Kremlin quant à lui, a indiqué lundi 9 novembre que Vladimir Poutine attendait l'annonce du résultat officiel de la présidentielle aux États-Unis pour en féliciter le vainqueur, la victoire de Joe Biden étant contestée par Donald Trump. «Nous estimons qu'il est correct d'attendre les résultats officiels des élections qui ont eu lieu. Je veux rappeler que le président Poutine a plusieurs fois dit qu'il respectera le choix du peuple américain quel qu'il soit», a indiqué aux journalistes le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov.(6)

Quoiqu’il en soit, les États ont jusqu'au 8 décembre pour résoudre les conflits électoraux, y compris les recomptages et les contestations judiciaires sur les résultats. 

Les membres du Collège électoral se réunissent le 14 décembre pour finaliser le résultat.

  1. https://www.politico.com/newsletters/huddle/2020/11/10/gop-stands-by-trump-for-now-490860
  2. https://apnews.com/article/election-2020-joe-biden-donald-trump-elections-voting-fraud-and-irregularities-4eeb9e0c97301a23ae8d05b54c3144fd
  3. https://www.politico.com/newsletters/transition-playbook/2020/11/07/meet-washingtons-most-powerful-woman-temporarily-791464
  4. https://www.newsmax.com/newsmax-tv/rod-blagojevich-trump-election-fraud/2020/11/06/id/995796/
  5. https://www.lapresse.ca/international/asie-et-oceanie/2020-11-09/la-chine-s-abstient-de-feliciter-joe-biden.php
  6. https://www.lefigaro.fr/flash-actu/presidentielle-americaine-poutine-attend-un-resultat-officiel-pour-feliciter-le-vainqueur-20201109

À LIRE AUSSI

Image
division
Biden annoncé président, Trump ne s’avoue pas vaincu, la Cour Suprême devra trancher
Joe Biden serait élu 46ème présidentJoe Biden a été déclaré vainqueur des élections présidentielles américaines par les médias. Il est estimé qu’il aurait ainsi franc...
08 novembre 2020 - 14:53
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Olaf Scholz
Olaf Scholz, prince autoritaire à Hambourg, technocrate défaillant et chancelier chancelant
PORTRAIT CRACHE - Olaf Scholz est une énigme, mais on ne prend aucun plaisir à la résoudre. Gauchiste à l’époque de la RFA, puis élu centriste du SDP dont il devient l...
01 mars 2024 - 14:08
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.