Hong Kong: la Chine annonce être prête à faire intervenir son armée

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Hong Kong: la Chine annonce être prête à faire intervenir son armée

Publié le 24/07/2019 à 20:11 - Mise à jour à 20:37
© Dale DE LA REY / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): DD.
-A +A

Ce mercredi 24, un représentant du ministère de la Défense chinois a annoncé que la garnison présente à Hong Kong était prête à intervenir –et donc à utiliser la force– si les autorités locales en font la demande. L'exécutif de Hong Kong, qui peine à mettre fin à la contestation, exclut cette hypothèse.

C’est une annonce simple en apparence qui sonne pourtant comme un avertissement inquiétant. Wu Qian, le porte-parole du ministère de la Défense chinois, a déclaré lors de la présentation à pékin d’un livre blanc que les autorités chinoises suivent "de près les développements à Hong Kong, en particulier l’attaque violente contre le Bureau de liaison du gouvernement central par des radicaux le 21 juillet" ajoutant qu’en conséquence les militaires chinois basés à Hong Kong était prêts à intervenir si les autorités du territoire en faisaient la demande.

Conformément à l’article 14 du texte qui fait office, de fait, de constitution de Hong Kong, l’armée chinoise peut faire usage de la force si le territoire, qui bénéficie encore d’une relative autonomie politique et légale, demande de l’aide. Environ 6.000 hommes de l’Armée populaire de libération sont stationnés à Hong Kong et n’interviennent pour l’instant pas dans le maintien de l’ordre face au mouvement de protestation qui secoue le territoire et qui est pour l'instant contenu par la seule police locale.

Comme le confirme le journal local South China Monring Post, les autorités de Hong Kong excluent tout appel à l’armée chinoise. "Le gouvernement de Hong Kong n’a pas l’intention de demander l’assistance de la garnison conformément à cet article de loi" a confirmé le directeur de cabinet de Carrie Lam, la chef de l’exécutif.

Lire aussi - Hong Kong: des manifestants pacifiques agressés par des membres supposés des triades (vidéos)

Si la loi empêche donc en théorie Pékin d’intervenir unilatéralement, le simple fait que les autorités chinoises l’évoquent en "proposant" leur aide fait craindre une escalade. Pékin répondait surtout à l’attaque le 21 juillet derniers par des manifestants de la façade de son organe de représentation à Hong Kong, Wu Qian estimant à cette occasion que "des manifestants radicaux remettent en cause l’autorité du gouvernement central et le principe fondamental « Un pays, deux systèmes ». Cela est intolérable".

Le "Un pays, deux systèmes" est le régime sous lequel Hong Kong a été rétrocédé par le Royaume-Uni à la Chine en 1997. Elle garantit pour une le territoire une autonomie légale et économique pendant 50 ans. Or, l’exécutif local avait proposé en juin dernier une réforme autorisant les extraditions vers la Chine jetant des milliers de manifestants dans la rue. Si le projet de loi a depuis été suspendu, les manifestants continuent de protester exigeant le retrait définitif.

Voir aussi:

"Parapluies de Hong Kong": 16 mois de prison pour des figures de la démocratie

Auteur(s): DD.

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Hong Kong vit depuis plusieurs semaines un important mouvement de protestation.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-