La Pologne se dit prête à accueillir des armes nucléaires

Auteur(s)
AFP
Publié le 22 avril 2024 - 15:01
Image
nucleaire
Crédits
Unsplash
Unsplash

Varsovie, Pologne - La Pologne est prête à accueillir l'arme nucléaire sur son territoire si l'Otan, dont elle est membre, décidait de renforcer son flanc Est face au déploiement par la Russie de nouvelles armes à Kaliningrad et au Bélarus voisins, a déclaré le président polonais dans un entretien publié lundi. 

"Si nos alliés décidaient de déployer des armes nucléaires dans le cadre du partage nucléaire sur notre territoire afin de renforcer la sécurité du flanc oriental de l'Otan, nous sommes prêts à le faire", a expliqué Andrzej Duda au quotidien populaire Fakt. 

Interrogé sur cette possibilité, le porte-parole du Kremlin a affirmé lundi que la Russie garantirait sa "sécurité" si cela devait se produire. 

"Les militaires analyseront bien sûr la situation et, dans tous les cas, prendront toutes les mesures de rétorsion nécessaires pour garantir notre sécurité", a déclaré à la presse Dmitri Peskov. 

Le chef de l'Etat polonais, qui se trouve actuellement au Canada après une visite aux Etats-Unis où il a rencontré notamment l'ancien président Donald Trump et s'est rendu à l'ONU, a ajouté que la question d'un déploiement potentiel d'armes nucléaires en Pologne faisait l'objet de discussions entre la Pologne et les États-Unis "depuis un certain temps". 

"J'ai déjà abordé ce sujet à plusieurs reprises", a-t-il déclaré. M. Duda avait rencontré en mars son homologue américain Joe Biden. 

Selon M. Duda, "la Russie militarise de plus en plus l'enclave de Kaliningrad. Elle est en train de transférer ses armes nucléaires au Bélarus", deux territoires qui sont voisins de la Pologne. 

En juin 2023, le président russe Vladimir Poutine avait annoncé avoir transféré au Bélarus de premières armes nucléaires. 

Au sommet tenu à Vilnius en 2023, les Alliés ont réaffirmé que l’Otan ferait "tout ce qui est nécessaire pour assurer la crédibilité, l'efficacité, la sûreté et la sécurité de sa mission de dissuasion nucléaire, y compris continuer de moderniser ses capacités nucléaires et actualiser son processus de planification". 

 

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Obama
Barack Obama, un continuum Soros/WEF teinté d’un paradoxe Kissinger/Nobel
PORTRAIT CRACHE - Barack Obama est ce personnage contradictoire, ambigu, voire bicéphale, prêcheur de justice sociale financé par des Soros, Buffet et Goldman Sachs, v...
25 mai 2024 - 12:00
Politique
26/05 à 11:11
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.