La Suède instaure à son tour le passe sanitaire, avec quelques nuances cependant

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 18 novembre 2021 - 15:20
Image
En Suède, pas de masques, pas de fermetures d’écoles, et l’épidémie est au plus bas
Crédits
Jonathan Brinkhorst / Unsplash
Le village gaulo-suédois qui semblait résister encore et toujours à l’envahisseur serait-il en train de courber l’échine ?
Jonathan Brinkhorst / Unsplash

L’information est reprise en boucle par tous médias : la Suède va imposer la passe sanitaire. On voit d’ici les membres du gouvernement et les médecins de plateaux télé triompher dans leur coin : « Regardez, même là-bas ils s’y mettent. La preuve que nous avons pris la bonne décision ! »

En réalité, la vérité est un peu plus nuancée que ce que pourrait nous faire croire les gros titres de la presse "mainstream". Certes les autorités suédoises ont annoncé qu’elles instaureraient le passe sanitaire à partir du 1ᵉʳ décembre, mais seulement en intérieur et dans des lieux rassemblant plus de 100 personnes : salles de spectacle, cinémas, boites de nuit, événements sportifs, centres commerciaux, parcs d’attraction, cérémonies religieuses, etc. Autrement dit, le passe sanitaire comme il nous était présenté au début, quand il ne concernait ni les bars, ni les restaurants.

Ça, c’est pour l’aspect positif. En revanche, il faudra impérativement être vacciné pour pouvoir avoir un passe sanitaire. Ni un test négatif, ni la preuve que l’on a guéri du Covid-19 ne seront suffisants. En réalité, c'est donc un passe... vaccinal.

Autre point inquiétant : la quasi-unanimité de la classe politique au sujet de cette mesure, décidée par un gouvernement de centre-gauche, réunissant le Parti social-démocrate suédois des travailleurs (SAP) et le Parti de l'environnement Les Verts. Seul le Parti de gauche s’y est opposée au motif qu’elle « serait une atteinte à la vie privée », dans un pays où le taux de vaccination est environ de 70 % (contre 75 % en France).

D’autre part, il est troublant que cette annonce intervienne alors même que l’on n’observe pas d'augmentation sensible du nombre de cas, lequel étant par ailleurs extrêmement bas, avec une moyenne de 838 diagnostics positifs par jour au cours de la semaine écoulée. C’est très loin des 6 000 cas quotidiens moyens enregistrés par le pays en mars et avril derniers. Durant cette période, la seule mesure prise par la Suède avait été d’imposer la fermeture des cafés et restaurants à partir de 20 h 30, ainsi que de recommander le port du masque dans les lieux clos.

Aussi, nous sommes en droit de nous poser la question : le village gaulo-suédois qui semblait résister encore et toujours à l’envahisseur serait-il en train de courber l’échine ?

À LIRE AUSSI

Image
Cardiaque
Suède : le vaccin de Moderna suspendu pour les moins de 30 ans
La FHM, autorité de santé publique en charge de la vaccination en Suède, a annoncé ce mercredi que le vaccin Spikevax, contre le Covid, est suspendu jusqu’à nouvel ord...
06 octobre 2021 - 18:26
Société
Image
Stockholm Peace Summit
Reportage : Stockholm Peace Summit
Un an après l'apparition du Covid-19, la Suède a accueilli en son sein le Stockholm Peace Summit, le 19 décembre 2020. Cet événement, organisé notamment par IPSE Inter...
01 mars 2021 - 11:20
Politique
Image
En Suède, pas de masques, pas de fermetures d’écoles, et l’épidémie est au plus bas
Gestion de la crise France vs. Suède : Au pic de l'épidémie 4 fois moins de décès en Suède sans confinement
De plus en plus de médecins, d'épidémiologistes nous expliquent que la raison devrait nous pousser à regarder ce qui se passe à l'étranger afin d'éviter l'insularité. ...
26 novembre 2020 - 13:45
Politique
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don