Les États-Unis veulent une armée de robots intelligents pour 2025

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 12 septembre 2023 - 17:45
Image
Armée robots USA
Crédits
Unplash - DR
Unplash - DR

DÉPÊCHE — Les robots feront-ils bientôt la guerre à notre place ? C'est en tout cas ce que laisse croire le "Replicator Project", annoncé le 28 août dernier par la Secrétaire de la Défense des États-Unis, Kathleen Hicks. En clair, il s'agit d'une armée de drones intelligents et autonomes, prévue pour 2025 au plus tard. Une étape de plus dans l'innovation qui pose de nombreuses questions.

L'objectif est clair et non dissimulé : contrer la puissance chinoise, alors que la menace d'une invasion pèse sur Taïwan. L’armée populaire de libération chinoise possédant l'avantage du nombre, que ce soit en soldats ou en équipements, les États-Unis ont voulu se mettre à niveau. C'est ici qu'intervient le projet "Replicator".

En nouant des partenariats avec les entreprises de la défense et de la tech, le Pentagone prévoit de mettre au monde une flotte de plusieurs milliers de drones soldats, animés par l'intelligence artificielle. Ces robots devraient être capables d'accomplir de nombreuses tâches spécialisées, allant de la reconnaissance à la communication, en passant par la désignation de cible... et l'attaque.

Pour Kathleen Hicks, c'est très simple : "Nous devons nous assurer que les leaders chinois se réveillent chaque jour, évaluent les risques d’une agression, et concluent qu’aujourd’hui n’est pas le bon jour. Et pas seulement aujourd’hui, mais aussi en 2027, 2035, 2049, et au-delà."

En utilisant des robots pour matérialiser la menace, les États-Unis s'assurent de préserver les siens — qui ne combattent pas — tout en mettant les autres en danger. Dès lors, comme l'écrit le Philosophie Magazine, il n'y a "plus de distance réflexive entre l’arme et celui qui la tient, car personne ne tient plus l’arme". Pour le philosophe Grégoire Chamayou, auteur de la "Théorie du drone" en 2013, c'est la porte ouverte à une violence sans limite : "Mourir pour sa patrie était certes beau, mais tuer pour elle, elle qui nous dispense désormais de ce lourd tribut, l’est bien plus encore."

En bons connaisseurs de Terminator, nous pourrions penser que les robots créeraient le chaos en désobéissant, mais l'inverse risque d'être pire : "[...] qu’ils ne désobéissent jamais". Exit les doutes, les dilemmes, les hésitations, qui font qu'un soldat peut être amené à se poser des questions.

À l'instar de l'invention de la bombe atomique, récemment remise en lumière par la sortie du film Oppenheimer, ce type d'innovations éloignées du réel pourrait bien avoir des effets dévastateurs.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Blair
Tony Blair : de Bagdad à Davos, du caniche de Bush à un ersatz de Schwab
PORTRAIT CRACHE - Après avoir traîné son flair politique façon caniche de Bush sur les champs de bataille irakiens, Tony Blair, l'avocat devenu Premier ministre a su t...
15 juin 2024 - 10:45
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.