Confinement, fermetures des écoles, port du masque... The Daily Telegraph dévoile des messages WhatsApp compromettants des responsables britanniques

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 03 mars 2023 - 18:43
Image
Jonhson during a parliament debate
Crédits
JESSICA TAYLOR / UK PARLIAMENT / AFP
Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'exprimant sur le "lockdown" à Downing Stree
JESSICA TAYLOR / UK PARLIAMENT / AFP

Le quotidien britannique The Daily Telegraph a dévoilé mercredi 1 mars 2023 les “Lockdown Files”. Plus de 100.000 messages, échangés sur WhatsApp entre l’ex-ministre de la Santé, Matt Hancock, des membres du gouvernement, dont l’ex-Premier ministre Boris Johnson et leurs conseillers de santé ont été divulgués par la journaliste Isabel Oakeshott. Les coulisses des principales décisions des autorités dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus, comme la vaccination, le port du masque, la fermeture des écoles ou le confinement sont (et seront) partagées au grand public. Matt Hancock s’est dit victime d’une “traitrise”.  

La journaliste Isabel Oakeshott s’est longuement expliquée sur sa décision de publier ces “2.3 millions de mots” analysés par elle et ses collègues chez The Daily Telegraph. “J’ai décidé de publier cette masse sensationnelle d’échanges privés car il est absolument impossible d’attendre plus longtemps des réponses”, a-t-elle écrit.  

L’enquête sur la gestion de la pandémie au Royaume-Uni avançait très lentement. “Annoncée en mai 2021, notre enquête publique – qui a déjà coûté jusqu’à 85 millions de livres sterling – n’a pas même commencé ses audiences officielles”, rappelle la journaliste. A défaut des résultats de cette enquête, le quotidien promet des “scoops” quotidiennement sur les coulisses des politiques britanniques contre la pandémie, “jusque-là restées secrètes”. La source de cette fuite, poursuit la journaliste, n’est autre que ... l’ex-ministre de la Santé lui-même.  

Des décisions (souvent) contraires aux avis scientifiques 

L’une des premières révélations des Lockdown Files concerne le port du masque, notamment dans les écoles. Des échanges entre Boris Johnson, le médecin en chef Sir Chris Whitty, Matt Hancock et Lee Cain, directeur de la communication de l’ex-Premier ministre, démontrent que la décision de rendre le port du masque obligatoire était un alignement sur une recommandation de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) mais surtout, sur une décision de Nicola Sturgeon, Première ministre d'Écosse.  

Répondant ainsi à une question de Boris Johnson sur la “nécessité du port du masque”, Lee Cain a écrit qu’il serait “difficile” pour le gouvernement “de maintenir le cap” sur son intention de ne pas rendre le masque obligatoire avec la décision de la responsable écossaise. Le médecin en chef Chris Whitty répondait pourtant, dans la même conversation, “qu’aucune raison forte” ne pouvait justifier la nécessité du port du masque.  

Il ne s’agit pas de la seule décision prise par Boris Johnson à l’encontre de ses conseillers. The Daily Telegraph poursuit que l’ex-PM a exprimé des regrets pour avoir rapidement décidé d’instaurer un deuxième confinement, sur la base de données que les scientifiques affirmaient être “fausses”. “Malgré ses craintes, le confinement a eu lieu et a duré un mois”, rappelle le quotidien.  

Lorsqu’il a exprimé le souhait de lever le confinement plus tôt que prévu, ce sont ses conseilleurs en communications, notamment Lee Cain, qui l’ont dissuadé au motif qu’une telle mesure serait “trop en avance sur l’opinion publique”. “L’ancien PM et son gouvernement ont toujours affirmé qu’ils étaient “guidés par la science”, mais ce n’était pas exclusivement le cas”, lit-on.  

“Panique au sommet” 

Une autre information est révélée par le quotidien britannique dans le même échange. Boris Johnson évoque une réouverture des écoles avant l’été 2020 mais son ministre de la Santé, Matt Hancock, le dissuade. “Tout le monde a accepté qu’il n’y aura plus d’écoles avant septembre”, a-t-il justifié.  

Les premières publications du Daily Telegraph expliquent comment les forces de l’ordre ont été poussées à être plus agressives dans le maintien du respect des mesures sanitaires ou encore comment l'influence des deux conseillers en communication de Boris Johnson ont “changé le quotidien” des Britanniques. D’autres articles dévoilent les coulisses de la mise en place de la  “règle des 6”, aussi imposée aux enfants, qui interdisait aux familles et amis d’outre-manche de se réunir à plus de 6 personnes en extérieur. Les efforts de Matt Hancock pour fermer les écoles ou pour atteindre “son objectif” de 100.000 tests Covid-19 par jour sont également abordés. Les échanges démontrent que plusieurs décisions concernant différents aspects de la lutte contre la pandémie ont été prises sans raison suffisante, parfois de manière contradictoire.   

L’ex-ministre de la Santé s’est dit victime d’une “haute trahison et d’un abus de confiance” suite à la divulgation de ces messages WhatsApp. La journaliste Isabel Oakeshott a aussi révélé avoir reçu des “messages menaçants” de sa part. Les révélations font l’effet d’une bombe dans la haute sphère politique du pays et les réactions à ces fuites s’enchainent au Royaume-Uni. 

À LIRE AUSSI

Image
Parlement britannique
Royaume-Uni : un député accuse la British Heart Foundation de dissimuler le rôle du vaccin anti-Covid dans l'inflammation des artères du coeur
Un député du Parti conservateur britannique a ouvertement accusé mardi 13 décembre la British Heart Foundation, une organisation caritative de recherche cardiovasculai...
15 décembre 2022 - 15:55
Politique
Image
Femme enceinte
Royaume-Uni : le vaccin anti-Covid est finalement déconseillé aux femmes enceintes
Le 16 août dernier, le gouvernement britannique a recommandé aux femmes enceintes et allaitantes de ne pas recevoir le vaccin contre le Covid-19, admettant que « des g...
31 août 2022 - 15:50
Société
Image
Boris Johnson 10 m
Une vidéo sur les mensonges de Boris Johnson au parlement fait plus de 10 millions de vues
Une vidéo de Boris Johnson "mentant au Parlement'' dépasse les 10 millions de vues après être devenue virale. L'avocat Peter Stefanovic dit que les images sont des ins...
15 avril 2021 - 03:44
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.