Pour le fils de Netanyahu, la Palestine n'existe pas car il n'y pas de "P" en arabe

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 24 avril 2019 - 16:52
Mis à jour le 29 avril 2019 - 11:30
Image
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et son fils Yaïr le 18 mars 2015 à Jérusalem
Crédits
© THOMAS COEX / AFP/Archives
Le fils de Benjamin Netanyahu a dérapé sur Twitter.
© THOMAS COEX / AFP/Archives

Le 20 avril dernier, Yaïr Netanyahu, le fils du Premier ministre israélien, s'est fendu d'un tweet étrange expliquant que la Palestine ne peut exister, faute d'un "P" en langue arabe. Un commentaire qui a déclenché de nombreuses réactions moqueuses ou outrées contre cette "fausse information".

Alors que son père vient tout juste d’être réélu Premier ministre d’Israël, dans un contexte difficile, pas sûr que la prise de position du fils soit particulièrement bienvenue. Comme le remarquent plusieurs médias anglo-saxons (voir ici), Yaïr Netanyahu, le fils de Benjamin Netanyahu s’est fendu d’un tweet étrange où il expliquait que la Palestine "n’existe pas". Pour lui, la logique est imparable: en arabe, la lettre "p" n’existe pas.

Les réponses, pour la plupart moqueuses, n’ont pas tardé à pleuvoir et le tweet du jeune homme de 27 ans a rapidement été effacé.

Lire aussi: Netanyahu chargé de former le prochain gouvernement israélien

Le fils de Benjamin Netanyahu n’en est pas à son premier dérapage embarrassant. En janvier 2018, un enregistrement avait été révélé montrant le jeune homme ivre devant un club de strip-tease se disputant à propos d’une dette avec le fils d’un riche homme d’affaires israélien, et reprochant à ce dernier: "Mec, tu me dois bien ça. Mon père a passé un super deal avec le tien, il s'est battu avec la Knesset (le parlement local, NDLR) pour ça. Mon père vous a décroché un contrat de 20 milliards de dollars et tu peux pas m'avancer 400 shekels (100 euros, NDLR)?". Le jeune homme s’était excusé, assurant avoir proféré une blague douteuse sous l’emprise de l’alcool.

En 2017, il s’était également emporté contre les organisations américaines de gauche étaient plus dangereuses pour Israël que les néo-nazis qui "appartiennent au passé".

Voir aussi:

Netanyahu s'active au prochain gouvernement, à l'ombre des affaires

La réélection de Netanyahu enterre-t-elle les espoirs d'un Etat palestinien ?

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.