Aston Martin fabriquera des moteurs thermiques "aussi longtemps" que possible

Auteur(s)
AFP
Publié le 11 avril 2024 - 13:08
Image
aston martin
Crédits
Unsplash
Aston Martin
Unsplash

Londres, Royaume-Uni 

Le constructeur automobile de luxe Aston Martin continuera à fabriquer des modèles thermiques "aussi longtemps" que possible légalement, car la demande est là, a assuré son président dans des déclarations publiées dans la presse britannique jeudi et confirmées à l'AFP. 

"Nous continuerons à fabriquer (des moteurs à essence) aussi longtemps que nous serons autorisés à les fabriquer. Il y aura toujours une demande, même si cette demande diminuera", a assuré le président exécutif du conseil d'administration, Lawrence Stroll. 

Le constructeur a retardé en début d'année le lancement de son premier véhicule 100% électrique à batterie à 2026, contre un objectif précédent de 2025. Et les premières livraisons aux clients devront attendre 2027. 

Le patron a également indiqué son intention d'investir de façon bien plus importante dans les véhicules hybrides rechargeables, dont il estime qu'ils joueront un rôle plus longtemps que ce qui était initialement envisagé, jusqu'au milieu des années 2030 selon lui. 

Le titre d'Aston Martin perdait 2,68% à 160 pence jeudi peu avant 10H30 GMT à la Bourse de Londres. 

Aston Martin a annoncé le mois dernier avoir débauché le PDG de Bentley, Adrian Hallmark, pour qu'il devienne son nouveau directeur général et qu'il accompagne son virage vers l'ultra-haut de gamme. Il remplacera d'ici octobre Amedeo Felisa, arrivé en 2022 en provenance de Ferrari. 

En 2023, Aston Martin a divisé par deux sa perte grâce à une montée en gamme vers les véhicules personnalisés et à des prix "record". Le constructeur britannique a vu son chiffre d'affaires augmenter de 18% sur un an, à 1,6 milliard de livres. 

Sauvée de la faillite début 2020 par le milliardaire canadien Lawrence Stroll, devenu président exécutif, la marque cherche désormais à évoluer encore davantage vers le luxe, même si elle ralentit son virage vers l'électrification. 

 

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Obama
Barack Obama, un continuum Soros/WEF teinté d’un paradoxe Kissinger/Nobel
PORTRAIT CRACHE - Barack Obama est ce personnage contradictoire, ambigu, voire bicéphale, prêcheur de justice sociale financé par des Soros, Buffet et Goldman Sachs, v...
25 mai 2024 - 12:00
Politique
26/05 à 11:11
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.