Chute de la natalité en Italie : une prime de 250€ par mois pour inciter à faire des bébés

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Chute de la natalité en Italie : une prime de 250€ par mois pour inciter à faire des bébés

Publié le 08/04/2021 à 10:32 - Mise à jour à 14:42
Pixabay
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

On connaissait la « méthode italienne » pour accoucher, maintenant, on apprend l’existence de la « méthode italienne » pour inciter la population italienne à procréer : le versement d’une prime mensuelle du septième mois de grossesse jusqu’aux 21 ans de l’enfant, à hauteur de 250 euros.

Une crise démographique importante

Le gouvernement se devait de proposer une politique familiale en cohésion avec les difficultés démographiques que l’Italie rencontre. En 2020, selon l’Istat (Institut national des statistiques italiennes), 404 104 nouvelles naissances ont été enregistrées, soit une baisse de 3,8% des naissances par rapport à 2019, tandis que le nombre de décès a augmenté de 17,6%, notamment avec la pandémie, particulièrement ravageuse en Italie. Le pays rencontre une grave crise démographique. Le gouvernement a donc décidé de réagir pour la freiner.

La proposition du gouvernement italien

L’objectif ? Redonner l'envie aux italiens d’avoir des enfants. Le 30 mars dernier, le Sénat a adopté avec une large adhésion « le chèque unique universel », 227 votes pour et 4 votes contre, selon Le Monde. « ​L’allocation unique et universelle a été approuvée à l’unanimité au Sénat, comme auparavant à la Chambre. C’est le signe d’une politique qui sait s’unir pour le bien commun » a tweeté la ministre de la Famille et de l’Egalité des chances, Elena Bonetti.

Concrètement, la prime mensuelle s’élèvera à 250 euros par enfant. La somme pourra diminuer selon les revenus des parents. Une véritable révolution pour le pays ! Auparavant, les familles percevaient une aide sous forme de réduction d’impôts. Le « chèque unique » vient la remplacer. Elena Bonetti a parlé d’« un moment historique pour le pays ». Une aide qui pourrait coûter 20 milliards d’euros au pays.

Qu’en penseraient Roméo et Juliette, symbole de l’amour italien ?

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-