Divorce : un impact important sur les conditions de vie des enfants

Auteur(s)
Pierre Plottu
Publié le 04 février 2015 - 15:52
Image
Une petite fille.
Crédits
©Boris Furlan/Flickr
Trois enfants sur quatre vivent chez leur mère après un divorce, selon l'Insee.
©Boris Furlan/Flickr
L'Insee a étudié les conditions de vie des enfants suite au divorce de leurs parents. Au-delà de la répartition entre les différents modes de garde (mère, père, alternée), l'étude parue ce mercredi pointe notamment une diminution de la taille des logements suite à ces séparations.

Le divorce a aussi des conséquences très pratiques sur les enfants. Une étude de l'Insee, publiée ce mercredi, pointe ainsi une diminution sensible de la taille des logements où vivent les enfants de parents séparés, du moins pour les cas impliquant un changement de résidence principale (environ la moitié). Et, dans le détail, les inégalités sont flagrantes selon que les enfants vivent chez leur père, leur mère, ou en garde alternée.

En cas de résidence exclusive chez l'un des deux parents, qu'il s'agisse du père ou de la mère, l'Insee a ainsi recensé une perte de 15m² en moyenne de la taille des nouveaux domiciles des enfants. Un chiffre qui grimpe encore lorsque la garde est alternée pour atteindre 19,5m² en ce qui concerne le nouveau logement du père et 24,2m² pour celui de la mère. Une différence de taille du logement selon le sexe des parents que l'Insee a également constaté pour les gardes exclusives.

Une disparité qui est due notamment aux  inégalités de salaire entre les hommes et les femmes, selon l'analyse de l'Insee, les pères dits "gardiens" ayant en moyenne des revenus plus élevés. "Les pères qui obtiennent une garde exclusive ou alternée de leurs enfants après divorce étant minoritaires, il est aussi possible que de bonnes conditions matérielles d'accueil des enfants soient nécessaires et influent sur le choix pour ce type de résidence", avancent également les auteurs de l'étude.

L'Insee a basée son étude sur les 160.000 enfants mineurs ayant connu le divorce de leurs parents en 2009. Parmi eux, 76% étaient en garde chez la mère, 15% en garde alternée et 9% chez le père.

 

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.