Google a payé dix fois moins d’impôts que prévu en 2020

Google a payé dix fois moins d’impôts que prévu en 2020

Publié le 23/08/2021 à 12:11
Pixabay
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Le moteur de recherche aurait payé seulement 20,5 millions d’euros d’impôts sur les bénéfices en France pour l’année 2020. En déclarant en Irlande les revenus générés en France, le géant économise une grande partie des impôts normalement dus au fisc français. En effet, les activités déclarées en France par Google correspondraient, selon Capital, seulement aux services de la filiale française rendus aux autres entités du groupe.

La publicité et les revenus liés au moteur de recherche ne sont pas déclarés en France

Selon une estimation de l’observatoire du SRI, de l’Udecam et d’Oliver Wyman, si on prenait en compte les revenus gagnés en France grâce à YouTube, AdWords, AdMob, AdManager, le chiffre d’affaires réel grimperait jusqu’à 4,5 milliards d’euros, alors que le géant du Net a seulement déclaré 576 millions d’euros. En déclarant toutes ses activités, Google aurait dû payer entre 200 et 350 millions d’euros d’impôts auprès du fisc français.

Une fiscalité plus moderne adaptée aux géants du Net est-elle possible ?

Depuis juillet 2019, la taxe numérique instaurée par Bercy a poussé Google à compenser ses pertes par une hausse de ses tarifs de 2%. Pour prendre en compte la réalité de l’économie numérique, les pays de l’OECD veulent se mettre d’accord sur un taux d’imposition mondial, qui devrait s’établir entre 12 et 13 %. Cette imposition serait uniforme sur les cinq continents, privant les multinationales concernées, des outils d’optimisation fiscale, dont elles abusent, et conduisant aussi les paradis fiscaux à disparaître progressivement.

Google profite du retard de l'OCDE sur la question pour continuer à faire des économies

Tant que l'OCDE n'a pas encore lancé cette imposition universelle, Google en profite pour déclarer ses activités comme cela lui est le plus rentable. Contacté par Capital, un porte-parole de Google France a déclaré : "en tant qu'entreprise internationale, nous payons la majorité de notre impôt aux États-Unis, notre pays d'origine, ainsi que tous les impôts dus dans les pays dans lesquels nous opérons. Nous restons persuadés qu'une réforme coordonnée du système fiscal international via l’OCDE est la meilleure façon d’offrir un cadre clair aux entreprises opérant dans le monde entier.”

Le G7 va-t-il enfin réussir à faire payer leurs impôts aux GAFAM ?

En 2016, Apple a écopé d'une amende transactionnelle de 25 millions d'euros, acusé par l’UE de “pratiques commerciales trompeuses par omission". Mais Apple et le gouvernement de Dublin ont porté le dossier devant la Cour de justice européenne, et en 2020, la Cour de justice leur a donné raison et l’amende a été levée. Le G7, les sept pays les plus riches du monde, dont la France, sont parvenus en juin à un accord historique pour mettre en place un taux global plancher d'au moins 15% sur l'imposition des sociétés. Cependant, pour certains, cet accord n'est pas la solution la plus adéquate. Pour CCFD-Terre solidaire par exemple, ce projet de réforme avantage nettement les pays riches, où sont les sièges des multinationales, et désavantage les pays où sont réalisées les activités, notamment les pays en développement .

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En déclarant toutes ses activités, Google aurait dû payer entre 200 et 350 millions d’euros d’impôts auprès du fisc français.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-