La France augmente ses importations de gaz russe

Auteur(s)
Trina Banderas, France-Soir
Publié le 19 juillet 2023 - 20:00
Image
conduits
Crédits
Image par Stadnik sur pixabay.com
Conduits de raffinerie, image d'illustration.
Image par Stadnik sur pixabay.com

ÉNERGIE - La France a été le premier acheteur de gaz naturel liquéfié (GNL) russe en Europe en 2022, avec 5,24 millions de tonnes, contre 3,59 millions de tonnes l'année précédente. Elle se place devant l'Espagne qui a importé 3,72 millions de tonnes, soit 51% de plus que l'année précédente.

La fermeture quasi totale par la Russie des gazoducs reliant le géant eurasiatique à l'Europe a contraint les 27 États membres de l'Union européenne (UE) à augmenter leurs achats de gaz naturel liquéfié (GNL) aux quatre coins du monde. Mais paradoxalement, la Russie est restée un de ces principaux fournisseurs.

Selon les chiffres publiés vendredi 14 juillet par le Groupement International des Importateurs de Gaz Naturel Liquéfié (GIIGNL), le bloc européen a importé par voie maritime un total de 14,17 millions de tonnes de combustible russe, contre 12,99 tonnes un an plus tôt.

Outre la fermeture des gazoducs, cette augmentation s'explique par l'absence de sanction sur le gaz en provenance de ce pays. Contrairement au pétrole ou au carburant, le gaz liquéfié transporté par bateau n'est pas soumis à des sanctions.

Un consortium énergétique

En 2022, les deux principaux points d'entrée du gaz liquéfié russe dans l'UE étaient la France et l'Espagne car ces pays disposent du plus grand réseau d'usines de regazéification (indispensable pour remettre le combustible à l'état gazeux après son voyage). La France a donc reçu 5,24 millions de tonnes, contre 3,72 millions de tonnes pour l'Espagne et, loin derrière, 1,92 million de tonnes pour la Belgique, en troisième position.

Contrairement au gaz acheminé par gazoduc, le GNL russe provient presque entièrement des gisements de la péninsule de Yamal. Il est commercialisé par un consortium auquel ne participe pas le Kremlin, mais la compagnie gazière privée russe Novatek (50%), les compagnies énergétiques française et chinoise TotalEnergies et CNPC (20% chacune), et le fonds public chinois Silk Road Fund (10%). Le Kremlin n'intervient donc pas. Ou du moins pas directement.

Les États-Unis, principal fournisseur de gaz naturel liquéfié

Si l'augmentation des arrivées de GNL russe en Europe a été substantielle, le bond a été encore plus important pour les importations en provenance des États-Unis : elles ont plus que doublé en l'espace de 12 mois, passant de 21,47 millions de tonnes à 51,74 millions de tonnes. L'océan Atlantique étant devenu ces derniers mois un immense couloir pour les méthaniers, le gaz liquéfié américain est désormais un atout majeur pour l'Union européenne. En contrepartie, les exportateurs américains ont bien sûr vendu en masse, et cette activité était totalement inattendue jusqu'au 24 février de l'année dernière, date du début de la guerre en Ukraine.

Le Qatar, qui rivalise avec l'Australie et les États-Unis, a conclu de juteux contrats d'approvisionnement à long terme avec plusieurs pays européens. Il est passé de l'exportation de 15,99 millions de tonnes de GNL vers le Vieux Continent en 2021 à la vente de 18,72 millions de tonnes en 2022. La Norvège, quant à elle, a plus que triplé ses ventes à l'UE, passant de 240.000 tonnes à 2,62 millions de tonnes un an plus tard. Le revers de la médaille est l'Algérie, qui a réduit ses ventes de gaz par bateau à l'Europe de 18%, pour atteindre 9,21 millions de tonnes.

Le gaz est l'une des clés de la guerre depuis le début du conflit, car il contribue au financement de la Russie, mais il est aussi un produit de première nécessité pour les citoyens et les entreprises. Selon Eurostat, 31,4% du gaz est utilisé pour la production d'électricité ou de chaleur, 24% pour les ménages et 22,6% pour la production industrielle.

À LIRE AUSSI

Image
Bouteilles de gaz
Espagne : record historique des exportations de gaz naturel vers la France via les Pyrénées
ÉNERGIE - Grâce à ses deux interconnexions, Irún au Pays basque et Larrau en Navarre, l'Espagne a établi un record d'exportation de gaz naturel par gazoduc vers la Fra...
11 mai 2023 - 12:30
Société
Image
Gaz
Les importations de gaz russe vers l'Espagne augmentent malgré les restrictions de l'UE
ÉNERGIE - En dépit des positions de l'Union Européenne (UE) en matière d'approvisionnement énergétique, l'Espagne achète deux fois plus de gaz à la Russie qu’avan...
29 avril 2023 - 14:00
Société
Image
FS Philippe Herlin mai 2023.
"Avec le plan Borne, on va accélérer la désindustrialisation". Entretien avec Philippe Herlin.  
Le 22 mai, Elisabeth Borne a révélé une partie du plan de réduction des émissions de gaz à effet de serre de la France d'ici à 2030. Philippe Herlin, économiste et aut...
28 mai 2023 - 18:42
Vidéos

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.