Précarité énergétique : 12 millions de personnes peinent à se chauffer en France

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 15 novembre 2021 - 10:43
Mis à jour le 13 novembre 2021 - 15:34
Image
Colette Michel règle au minimum l'un des radiateurs de son appartement, le 25 octobre 2021 à Bar-le-Duc, dans la Meuse
Crédits
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
De plus en plus de Français sont concernés par la précarité énergétique.
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Alors que se tenait, le 10 novembre, la première Journée nationale de lutte contre la précarité énergétique, 19 organismes et associations dressent un constat alarmant : malgré les aides à la rénovation énergétique, près d’un Français sur cinq n’arrive pas à payer ses factures de gaz ou d’électricité.

5,6 millions de foyers concernés

En France, ce sont près de 5,6 millions de foyers, soit 12 millions de personnes, qui n’arrivent pas à se chauffer correctement. Ce chiffre est le point de départ de la mobilisation de 19 associations dont le Secours catholique et Greenpeace.

À l’initiative de la Fondation Abbé Pierre, ils ont organisé mercredi 10 novembre la première Journée nationale de lutte contre la précarité énergétique. Son objectif : « sensibiliser un maximum sur ce sujet et l’installer dans le débat public », explique à Reporterre Hélène Denise, chargée de plaidoyer à la Fondation Abbé Pierre.

Selon l’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE), de plus en plus de Français se retrouvent, en fin de mois, en difficulté pour régler leurs factures d’énergie. 53 % des foyers restreignent ainsi leur consommation d’énergie pour limiter les dépenses. En 2019, près de 672 000 ménages ont subi une intervention de leur fournisseur d’énergie (réduction de puissance, suspension de fourniture et/ou résiliations de contrats) suite à des impayés, rapporte le Médiateur national de l’énergie. Soit une augmentation de 17 % par rapport à 2018.

Trop peu de rénovations qui ciblent les passoires énergétiques

Et, la situation n’est pas près de s’améliorer, si l’on en croit les récentes augmentations des prix du gaz et de l’électricité. Déjà, lors de l’hiver 2019, 14 % des Français avaient déclaré avoir souffert du froid pendant au moins 24 heures. Pour 31 % d’entre eux, cette situation était causée par une limitation volontaire de l’utilisation d’énergie pour raison financière et pour 6 % du fait d’une coupure par leur fournisseur, à la suite d’impayés.

Des situations dramatiques qui ne pourront toutes être résolues grâce à "Ma Prime Rénov", le dispositif d’aide à la rénovation énergétique mis en place par le gouvernement. Ciblant les ménages modestes et très modestes, elle sert en majorité à financer des pompes à chaleur ou des poêles à granulés, mais reste encore mineure pour lutter contre les passoires énergétiques. Sur l’ensemble des dossiers présentés, seuls 500 ont obtenu celui pour une rénovation performante. « Changer seulement son système de chauffage sans isoler les murs ou les combles, ça ne suffit pas à sortir de la précarité énergétique », rappelle Hélène Denise.

Toucher les ménages les plus modestes

Pour remédier à ce problème, les associations organisatrices de la Journée nationale de lutte contre la précarité énergétique appellent les pouvoir publics à mieux cibler les ménages modestes pour accélérer la rénovation énergétique des logements. « Les aides sont nombreuses, mais elles sont mal ciblées : elles ne touchent pas prioritairement les personnes en situation de précarité énergétique. Et, même si elles financent 80 % des travaux, il reste toujours plusieurs milliers d’euros de reste à charge », explique Jean-Christophe Goudard, co-président du CLER-Réseau pour le climat. Interrogé par Capital, il propose que le Fonds de solidarité pour le logement puisse servir à payer des travaux énergétiques, plutôt que des impayés de factures.

À LIRE AUSSI

Image
La pollution à Paris
Paris : des studios à louer en plein cœur de la capitale pour 200 euros par mois
Surprenant, mais vrai. Des appartements seront bientôt disponibles pour 200 euros par mois au cœur de la capitale française. La raison ? Des logements sociaux sont en ...
12 novembre 2021 - 15:06
Société
Image
Une facture EDF vue à travers une ampoule
EDF ne coupera plus la lumière en cas d'impayés
EDF ne coupera plus la lumière: l'entreprise va cesser de demander la coupure de l'électricité pour les particuliers en situation d'impayés, et ce toute l'année et non...
12 novembre 2021 - 11:37
Image
Jean-Luc Melenchon en visite à Bron dans le Rhône le 10 novembre 2021
Dans un quartier populaire, Mélenchon auprès de "la France qui a froid"
Un "coup de projecteur" sur "la France qui a froid": Jean-Luc Mélenchon a alerté mercredi, lors d'une visite dans un quartier populaire de Bron près de Lyon, sur les p...
10 novembre 2021 - 20:18
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.