Chômage : les demandeurs d'emploi qui ne montrent pas une "recherche active" verront leurs allocations suspendues

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 11 novembre 2021 - 18:24
Image
Pole Emploi, un service fortement plébiscité  par la crise du coronavirus
Crédits
PASCAL GUYOT / AFP
Les conseillers de Pôle emploi seront sommés de suivre ces indications de près
PASCAL GUYOT / AFP

Le chef de l'Etat veut montrer plus de sévérité envers les chômeurs qui “profiteraient” du système. Une fois que Pôle Emploi aura passé en revue les offres qui ne trouvent pas preneurs, l’agence vérifiera que tous les demandeurs d'emploi sont en "recherche active" de travail. Dès les prochaines semaines, ceux qui n’acceptent pas les offres raisonnables d'embauche verront leurs allocations suspendues. Emmanuel Macron s'est montré déterminé lors d’une allocution avant-hier. La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a affirmé hier que les conseillers de Pôle emploi seront sommés de suivre ces indications de près, en vérifiant qu’un demandeur d’emploi “pour lequel on a levé tous les freins pour sa recherche d’emploi” est bien engagé dans la recherche active de travail, en répondant à des offres d’emploi, se rendant à des entretiens d’embauche, et en participant à des sessions de recrutement ou des formations qui lui ont été proposées.

Des mesures pour combattre la pénurie de main d'œuvre

Alors que plusieurs secteurs peinent à susciter des vocations, les entreprises ont été appelées à améliorer les conditions d'embauche des salariés. En effet, malgré 3 millions de Français au chômage, des secteurs "en tension" ont toujours beaucoup de mal à recruter aujourd’hui.

La réforme de l'assurance chômage est entrée pleinement en vigueur le 1er octobre 2021

La réforme a subi plusieurs reports : depuis le 1er octobre, la dégressivité de l’allocation chômage s’applique à partir du neuvième mois aux demandeurs d’emploi dont l’allocation journalière est supérieure à 85,18 € (soit environ 4500 € de salaire brut mensuel). En pratique, la dégressivité n’interviendra au plus tôt qu’à partir du mois de mars 2022. La dégressivité de l'allocation sera effective après six mois, contre huit aujourd'hui aujourd'hui.

À LIRE AUSSI

Image
Le logo de Pôle Emploi. Photo prise dans une agence parisienne le 29 janvier 2021
Assurance chômage : la réforme controversée entre en vigueur vendredi
Réforme emblématique du quinquennat au parcours chaotique, le durcissement des règles de calcul de l'allocation chômage entre en vigueur vendredi, face à une oppositio...
29 septembre 2021 - 10:35
Société
Image
Allocution d'Emmanuel Macron, le 9 novembre 2021
Emmanuel Macron, arrêtez de dire n’importe quoi !
TRIBUNE - Vacciner, vacciner, et vacciner encore. Sous la contrainte s’il le faut. Voilà la seule « solution » pour Emmanuel Macron.Mais, Monsieur le Président, je vou...
11 novembre 2021 - 00:00
Opinions
Image
Jean-Frédéric Poisson, sur le plateau du Défi de la vérité, le 26 octobre 2021
Jean-Frédéric Poisson : "Quel est ce pays qui en est à vouloir inspecter le fond des consciences ?"
« Je ne vais pas sur un plateau de télévision pour m’entendre dire : vous ne direz que ce que je vous autorise à dire » C'est en ces termes que Jean-Frédéric Poisson, ...
26 octobre 2021 - 20:31
Vidéos

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.