227 défenseurs de l’environnement assassinés en 2020

227 défenseurs de l’environnement assassinés en 2020

Publié le 23/09/2021 à 18:16 - Mise à jour à 18:17
© RAPHAEL ALVES / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Selon le rapport annuel de Global Witness, 227 activistes environnementaux ont été assassinés en 2020, ce qui établit un triste record. Pour les défenseurs de la nature, les pays d’Amérique latine s’avèrent les plus dangereux.

Les autochtones, premiers défenseurs et premières victimes

2020 est l’année au plus lourd bilan pour les défenseurs de l’environnement. Dans son rapport annuel, l’ONG Global Witness, qui lutte contre le pillage des ressources naturelles des pays en développement et la corruption politique, a dénombré la disparition d’au moins 227 activistes environnementaux dans le monde, dont 23 femmes. Les autochtones sont surreprésentés parmi les victimes. Bien que ne représentant que 5 % de la population mondiale, ils ont été visés par plus de 30 % de toutes les attaques mortelles en 2020.

23 assassinats liés à l’exploitation forestière

L’Amérique du Sud et l’Amérique centrale s’avèrent être les régions les plus dangereuses au monde pour les défenseurs de la nature. Près de « trois attaques sur quatre » s’y sont déroulées, selon Global Witness. La Colombie se hisse en tête du triste palmarès des pays les plus dangereux pour ceux qui s’opposent à l’exploitation des ressources : 65 activistes et chefs communautaires y ont été tués. Suivent le Mexique, où 30 meurtres ont été recensés par les autorités, le Brésil (20 assassinats), ou encore le Honduras (17 assassinats). D’autres pays, comme le Nicaragua, le Pérou ou encore les Philippines complètent ce triste tableau.

Quelques victoires environnementales

« Tandis que la crise sanitaire s’aggrave, que les feux de forêt ravagent des pans entiers de la planète, que la sécheresse détruit des terres cultivables, et que des inondations font des milliers de morts, la situation des communautés en première ligne et des défenseurs de la terre se détériore", s’alarme dans son communiqué Global Witness. Enfin, le rapport n'est uniquement négatif, et relate aussi quelques victoires environnementales, comme l’abandon d’un projet de construction d’une centrale à charbon en Afrique du Sud ou la menace de sanctions contre les banques finançant l’exploration des sols de l’Arctique.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La forêt amazonienne en feu

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-