L'Aquarium de Paris fustigé par les associations pour son réveillon parmi les poissons

Auteur(s)
France-Soir, avec AFP
Publié le 28 décembre 2023 - 19:20
Image
Des visiteurs de l'aquarium Nausicaà, le 28 décembre 2018 à Boulogne-sur-Mer
Crédits
© Ludovic MARIN / AFP/Archives
Des visiteurs de l'aquarium Nausicaà, le 28 décembre 2018 à Boulogne-sur-Mer.
© Ludovic MARIN / AFP/Archives

C'est un spectacle poissons et lumières que promet l'Aquarium de Paris à quelque 1 500 "privilégiés" pour le dimanche 31 décembre 2023. Un événement hors du commun que les associations défenseuses du bien-être animal fustigent.

Jeudi 28 décembre, des membres de l'association Paris Animaux Zoopolis (PAZ) ont manifesté devant l'établissement, près du Trocadéro, jugeant illégal ce "réveillon d'exception". Ils se reposent pour cela sur une loi de 2021, interdisant de "présenter des animaux (...) en discothèque".

Or, le célèbre aquarium parisien se transforme régulièrement en boîte de nuit depuis 2006. Une nouvelle activité qui ne représente pas moins d'un quart de son chiffre d'affaires. Et pour ce dernier soir de l'année, ils promettent une danse "devant le plus gros bassin de France, avec des milliers de poissons et les plus jolis spécimens du monde entier".

"Les poissons ne sont pas des attractions ni des décorations", dénonce auprès de l'AFP la co-fondatrice de PAZ Amandine Sanvisens. "Non seulement les animaux sont prisonniers des aquariums, mais ils sont en plus dérangés la nuit par le son et la lumière", déplore-t-elle.

Le président de l'aquarium Alexis Powilewicz nie en bloc : "Rien ne passe. Les parois des bassins en méthacrylate font 35 à 40 centimètres, c'est plus que du triple vitrage", explique-t-il. Et d'ajouter : "Les rapports vétérinaires n'ont jamais montré un seul comportement stéréotypé chez les animaux". Selon lui, l'activité nocturne du lieu n'a pas d’impact sur les poissons, ce que confirme un contrôle en 2019 de la direction départementale de la protection des populations (DDPP). Quant à la loi de 2021, il assure : "nous n'exhibons pas les animaux, ils restent tranquillement dans leur bassin".

La Ville de Paris, propriétaire des murs de l'aquarium, a indiqué à l'AFP qu'elle ferait le point prochainement "sur les mesures mises en place" pour garantir "le respect de la réglementation." Depuis 2022, l'association Sea Shepherd est aussi sur le coup.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
bayrou
François Bayrou, baladin un jour, renaissant toujours
PORTRAIT CRACHE - François Bayrou, député, maire de Pau et plusieurs fois ministres, est surtout figure d’une opposition opportuniste. Éternel candidat malheureux à la...
20 avril 2024 - 10:45
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.