Le secteur aérien sous la menace d’un volcan islandais

Le secteur aérien sous la menace d’un volcan islandais

Publié le 24/06/2020 à 09:22 - Mise à jour à 10:51
EMMANUEL DUNAND / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
D’aucuns garde encore en tête l’éruption du volcan Eyjafjöl en 2010, dont l’immense nuage de cendres avait bloqué les avions au sol et huit millions de passagers dans les aéroports. 
 
Après la crise sanitaire et alors que les frontières commencent tout juste à se rouvrir, un nouvel épisode de ce type constituerait un coup dur pour le secteur aérien. L’Institut météorologique islandais (OMI) estime cependant que les risques sont plus faibles qu’en 2010, bien qu’ayant enregistré plus de 3000 secousses sismiques en trois jours. 
 
Trois séismes d’une magnitude supérieure à 5 ont également été relevés sur la côte nord de l’île, ne faisant ni blessé ni dégâts majeurs. L’épicentre de cette inquiétante activité sismique est quant à lui situé au large d’un village septentrional de 1200 âmes, Siglufjördur. 
 
Le Grimsvötn sous surveillance
 
Au sud de l’Islande, le volcan Grimsvötn pourrait par ailleurs se réveiller, prévoient les scientifiques de l’OMI. Des taux élevés de dioxyde de soufre laissent en effet présager du magma à faible profondeur. 
 
La dernière éruption de ce volcan subglaciaire date de 2011 et si les conséquences n’étaient pas comparables avec celles du nuage de cendres de l’Eyjafjöl, elle avait tout de même entraîné l’annulation de plus de 900 vols.
 
L’Islande est située sur la zone de fracture de Tjörnes, une faille géologiquement active. L’activité sismique y est donc régulière, mais son intensité actuelle inquiète les météorologistes. 
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En 2010, le nuage de cendres avait cloué au sol des milliers d'avions

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-