Les antibiotiques sont utilisés à outrance pour pallier des mauvaises conditions d'élevage

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 07 février 2022 - 14:25
Image
Des vaches d'une exploitation laitière à Potterville, en Californie
Crédits
ROBYN BECK / AFP
Des niveaux plus élevés de consommation de médicaments s’expliquent par le besoin des agriculteurs de compenser des soins et une hygiène inadéquats.
ROBYN BECK / AFP

L'utilisation systématique d'antibiotiques pour le bétail a stimulé l'agriculture dans le monde entier depuis les années 40. Alors que l'Union européenne avait déjà interdit l'utilisation d'antibiotiques pour favoriser la croissance en 2006, la réglementation s'est encore endurcie, avec l’interdiction de l’administration d’antibiotiques à titre préventif à des troupeaux en masse, ou pour compenser un mauvais bien-être animal, comme le surpeuplement. Selon un rapport de l'Alliance européenne pour la santé publique (epha), ces réglementations ne sont pas toujours respectées. En moyenne, les agriculteurs suédois utilisent 11 mg d'antibiotiques par unité de bétail. Leurs homologues en Espagne en utilisent 154 mg. Les agriculteurs chypriotes utilisent jusqu'à 394 mg.

Des antibiotiques pour compenser de mauvaises pratiques agricoles

Selon The Economist, des niveaux plus élevés de consommation de médicaments s’expliquent par le besoin des agriculteurs de compenser des soins et une hygiène inadéquats, qui causent des maladies. Dans les pays nordiques, qui ont des règles de bien-être strictes, seuls 10 % environ des médicaments sont administrés de cette manière ; la plupart sont donnés aux animaux malades. À Chypre, en Pologne, où les normes de bien-être sont moins élevées, ce chiffre s'élève à plus de 90 %. En France, pour améliorer les conditions des animaux dans les élevages, la loi impose que tous les élevages d’animaux domestiques (animaux de rente, de compagnie, équidés) et d’animaux sauvages apprivoisés ou tenus en captivité, soient équipés d’un référent chargé du bien-être des animaux, depuis le 1ᵉʳ janvier 2022. 

Les antibiotiques à l'origine des « superbactéries »

Ces dernières années, un nombre croissant de personnes ont été infectées par des souches de salmonelles résistantes aux médicaments, que les scientifiques ont retracées jusqu'à la volaille. L’existence de ces “superbactéries” dans la viande en provenance de l’agriculture s’explique par l’utilisation des antibiotiques. Selon une récente étude, les infections résistantes aux médicaments sont en augmentation et ont été directement responsables de près de 1,3 million de décès en 2019.

À LIRE AUSSI

Image
Centrale nucléaire france
La Commission européenne accepte de classer le gaz et le nucléaire en "énergies vertes"
Le 31 décembre 2021, la Commission européenne proposait un système de classification des énergies, dans lequel le gaz et le nucléaire étaient étiquetés "verts". À la s...
04 février 2022 - 18:32
Société
Image
Des canards attendant d'être abattus du fait de l'épidémie de grippe aviaire, à Doazit, dans les Landes, le 26 janvier 2022
Grippe aviaire: 2,9 millions de volailles abattues depuis le début de la crise
Près de trois millions de volailles, dont 1,9 million de palmipèdes, ont été abattues pour enrayer la grippe aviaire depuis les premiers cas détectés en élevage fin no...
01 février 2022 - 19:57
Société
Image
Un fermier répand des pesticides sur ses cultures le 15 juin 2015 à Bailleul
Plainte contre l'État pour mauvaise gestion de l'utilisation des pesticides
Cinq associations (Pollinis, Notre Affaire à Tous, ASPAS, Anper-Tos et Biodiversité sous nos pieds) ont attaqué l’État en justice ce lundi 10 janvier, pour dénoncer la...
13 janvier 2022 - 17:05
Société