Les apiculteurs inquiets après l'autorisation de deux insecticides contenant "un nouveau néonicotinoïde"

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 20 octobre 2017 - 13:15
Image
pollen abeille plante
Crédits
©Wikimedia Commons/ @ForestWander
Les néonicotinoïdes "empoisonnent" les fleurs et tuent les abeilles.
©Wikimedia Commons/ @ForestWander
Les apiculteurs français sont inquiets et l'ont fait savoir jeudi. Deux nouveaux insecticides ont été autorisés par l'Anses et selon les producteurs de miel, qui voient leurs productions baisser d'année en année, ils contiennent "un nouveau néonicotinoïde" tueur d'abeilles.

L'agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a autorisé à la fin du mois de septembre deux nouveaux insecticides, le Closer et le Transform. Cette décision a provoqué l'inquiétude et la grogne des apiculteurs qui ont dénoncé la présence, dans ces produits, "d'un nouveau néonicotinoïde" jeudi 19.

Dans un communiqué, l'Union nationale de l'apiculture française (Unaf) a protesté contre l'autorisation de ces deux nouveaux insecticides de l'entreprise Dow AgroSciences. Le principe actif de ces produits est le sulfoxaflor (le fameux néonicotinoïde qu'attaquent les apiculteurs) qui "appartient à une nouvelle famille chimique, les sulfoximines, qui est différente de celles des néonicotinoïdes", selon la firme.

Ce n'est cependant pas du tout l'avis de l'Unaf: "on va remplacer les néonicotinoïdes qu'on va supprimer par un nouveau néonicotinoïde" a alerté le président du syndicat Gilles Lanio, lors d'une conférence de presse jeudi, en ajoutant que le sulfoxaflor avait "le même mode d'action" que les substances interdites.

"Une fois absorbée par la plante, (la molécule) circule dans son système vasculaire jusque dans les parties florales, et donc le pollen et le nectar" et elle est accusée de tuer les abeilles.

Aux Etats-Unis, le sulfoxaflor a été classé comme néonicotinoïde mais pas en France où le ministère de l'Agriculture s'y refuse bien qu'il admette qu'il "agit pareil".

Pour rappel, ces pesticides dits "tueurs d'abeilles" vont être interdits en France à partir du 1er septembre 2018. Pour l'Unaf, ils sont la cause des récoltes "catastrophiques" des apiculteurs. En 2016, moins de 10.000 tonnes de miel avaient été produites et le syndicat ne prévoyait pas d'amélioration pour 2017.

À LIRE AUSSI

Image
Une abeille butine une fleur.
Néonicotinoïdes : tout savoir sur ce pesticide qui tue les abeilles
Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Stéphane Travert, a annoncé ce lundi matin qu'il souhaite revoir l'interdiction des néonicotinoïdes. Le gouvernement...
26 juin 2017 - 17:08
Société
Image
Apiculteur, membre du syndicat UNAPLA, à Nantes le 10 juin 2015
Les néonicotinoïdes, ces insecticides "tueurs d'abeilles"
Les pesticides néonicotinoïdes sont des substances neurotoxiques qui, en s'attaquant au système nerveux des insectes, ont contribué au déclin des abeilles constaté not...
26 juin 2017 - 18:34
Image
Des traces de pesticides toxiques pour les abeilles ont été détectées dans 75% du miel produit dans
Des pesticides néfastes aux abeilles présents dans 75% du miel mondial
Des traces de pesticides toxiques pour les abeilles ont été détectées dans 75% du miel produit dans le monde entier, suscitant l'inquiétude pour la survie de ces polli...
05 octobre 2017 - 22:12

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.