Les satellites de la constellation Starlink pourraient causer une « catastrophe climatique »

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Les satellites de la constellation Starlink pourraient causer une « catastrophe climatique »

Publié le 08/07/2021 à 16:07
MARIANA SUAREZ / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Des scientifiques alertent sur le risque climatique engendré par les 12 000 satellites composant la constellation Starlink. En se consumant, l’aluminium qu’ils contiennent pourrait former un nouveau trou dans la couche d’ozone.

Une aggravation du réchauffement climatique

SpaceX, la société aérospatiale d’Elon Musk, risque-t-elle de causer une « catastrophe climatique » ? C’est ce qu’affirme Aaron Boley, éminent professeur d’astronomie et d’astrophysique à l’université de Colombie-Britannique (Canada). Dans une étude publiée en mai dernier dans Scientific Reports, il alerte sur le risque engendré par Starlink, la constellation de satellites de télécommunications que prévoit de déployer SpaceX dans les années à venir. Si en avril 2021, 1 300 satellites étaient déjà en orbite autour de la Terre, Starlink prévoit d’en envoyer 12 000 d’ici à 2025.

Or, outre le risque de collision et celui de pollution lumineuse qu’ils risquent d’augmenter, ces milliers de satellites pourraient bien aggraver le réchauffement climatique. Selon Aaron Boley, leur déploiement entraînera « l’arrivée de 2 tonnes de matériaux dans l’atmosphère terrestre chaque jour. C'est bien moins que les 54 tonnes de météorites arrivant quotidiennement, mais ces dernières ne contiennent que 1 % d'aluminium environ. »

Une dégradation du trou de la couche d’ozone

Et c’est bien là le risque. En se consumant, l’aluminium produit de l’alumine, un composé chimique susceptible de dégrader la couche d’ozone. Selon l’ingénieur aérospatial Martin Ross, « les émissions engendrées par le lancement de 1 000 fusées suborbitales par an pourrait réduire de 5 à 6 % la densité de l'ozone dans les hautes latitudes ».

Les scientifiques soulignent aussi le risque climatique de ces satellites lorsqu’ils arriveront en fin de vie. « L'alumine réfléchit la lumière à certaines longueurs d'onde, et si vous en déversez suffisamment dans l'atmosphère, vous allez modifier l'albédo de la planète », alarme Aaron Boley. L’albédo est le phénomène de réflexion d’une partie du rayonnement solaire lorsqu’ils arrive sur le sol de la Terre. C’est en partie ce phénomène qui est responsable des basses températures des régions polaires. L’alumine déversé par les satellites risque de modifier la haute atmosphère, avec des conséquences encore inconnues sur le climat.

« Les humains sont exceptionnellement bons pour sous-estimer leur capacité à bouleverser l'environnement. En deux ans, le nombre de satellites actifs et défunts dans la basse atmosphère a augmenté de plus de 50 %, pour atteindre environ 5 000 au 30 mars 2021. SpaceX, à lui seul, est en bonne voie d'en ajouter 11 000 autres et a déjà déposé une demande d'autorisation pour 30 000 autres auprès de la FCC », conclut Alan Boley, qui appelle à une limitation du nombre de satellites en orbite pour éviter, à l’avenir, d’aggraver encore le réchauffement climatique et la pollution de l’atmosphère.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un groupe de satellites Starlink passant au-dessus de l'Urugay

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-