Pollution: près de 269.000 tonnes de déchets plastiques à la surface des océans

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Pollution: près de 269.000 tonnes de déchets plastiques à la surface des océans

Publié le 12/12/2014 à 11:13 - Mise à jour à 12:50
©Ardea Mary Evans/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AZ
-A +A

Dans une étude publiée mercredi 10 dans la revue "Plos One", une équipe internationale de chercheurs a estimé le poids des déchets plastiques qui flottent à la surface des océans. Conclusion: près de 269.000 tonnes pollueraient les mers du monde entier.

Avec les années, les océans sont devenus de vrais dépotoirs à ciel ouvert. Près de 269.000 tonnes de déchets plastiques, soit 5.250 milliards de particules, flotteraient sur les océans. C'est le résultat d'une étude menée par une équipe internationale de chercheurs, et publiée mercredi 10 dans la revue Plos One. Bien que les chiffres soient vertigineux, les auteurs précisent que ces estimations sont "très prudentes" et doivent être considérées comme un "minimum".

Selon cette étude, qui livre pour la première fois une évaluation globale de la pollution de la surface de l'ensemble des mers par ces détritus, de gigantesques zones de convergences appelées "gyres océaniques" ont été découvertes dans le Pacifique nord, le Pacifique sud, l'Atlantique (nord et sud) et dans l'Océan indien. Le plus grand: un amas de 3,4 millions de kilomètres carrés, baptisé le "Great Pacific Garbage Patch" (grande poubelle du Pacifique).

Mais les scientifiques rappellent que toutes les mers du globe sont souillées, mêmes celles les plus éloignées de l'action humaine. La pollution plastique est présente à la surface de tous les océans sous différentes formes: débris visibles à l'œil nu, fragments et micro-plastiques. Chaque année, six millions et demie de tonnes de détritus seraient déversées dans les océans, dont 80% en plastique. La majorité proviendrait de la terre (80%) et le reste de la navigation en mer.

Plus inquiétant: les plastiques, dont la durée de vie est de plusieurs centaines d'années, contaminent "tous les écosystèmes océaniques, y compris les organismes marins, le zooplancton et les espèces vivant dans les sédiments", rappelle l'un des responsables de l'étude, Marcus Eriksen. Cette contamination altèrerait le fonctionnement des chaînes alimentaires.

Pour aboutir à un tel résultat, les scientifiques ont utilisé des données collectées au cours de 24 expéditions, effectuées pendant six ans (2007-2013). Ils ont mené des recherches dans les cinq grandes zones de gyres océaniques, mais aussi près des côtes australiennes, dans le golfe du Bengale et en Méditerranée. 

 

Auteur(s): AZ

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Près de 269.000 tonnes de déchets plastiques flotteraient à la surface des océans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-