A 17 ans, la jeune femme pédophile et zoophile violait des fillettes de 2 et 3 ans

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

A 17 ans, la jeune femme pédophile et zoophile violait des fillettes de 2 et 3 ans

Publié le 27/10/2018 à 11:35 - Mise à jour à 11:40
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une jeune femme de 18 ans a reconnu avoir violé deux fillettes de deux et trois ans lorsqu'elle avait 17 ans au Royaume-Uni. Elle détenait également des images zoophiles.

Sophie Elms, âgée de 18 ans, est la plus jeune femme accusée de pédophilie au Royaume-Uni. Cette employée d'une nurserie a plaidé coupable des 16 chefs d'accusations qui pèsent sur elle, dont ceux de pénétrations sur mineur, viols sur mineur, agressions sexuelles sur mineur et diffusion de photographies à caractère pédopornographique. Elle a été placée en détention provisoire par la justice britannique "pour sa propre sécurité".

La jeune femme a reconnu avoir pénétré une fillette de deux ans avec sa langue et autre de trois ans avec ses doigts, entre le 1er décembre 2016 et le 11 mars 2018 alors qu'elle était elle-même mineure, à Swindon dans le Wiltshire. Les faits n'ont toutefois pas eu lieu sur le lieu de travail de la prévenue. Sophie Elms a également plaidé coupable de deux chefs d’agression sexuelle - un contre chacun des jeunes enfants – qu'elle a délibérément "touchées de manière indécente" rapporte le journal The Sun.

Lire aussi – Un pédophile condamné pour viol sur une fillette de 2 ans en couche-culotte

Au cours du même laps de temps, la jeune femme a commis six infractions de distribution d'images à caractère pédopornographique. Elle a également plaidé coupable de deux faits de détention d'images à caractère zoophile, dont une mettant en scène une personne ayant des relations sexuelles orales avec un animal.

Sa peine sera déterminée au cours de son procès qui se tiendra le 4 janvier 2019. Dans l'intervalle, Sophie Elms a été placée en détention provisoire. Le juge lui a fait savoir qu'elle devrait cesser d'utiliser les réseaux sociaux dans l'attente de son procès par respect pour les proches des victimes.

Voir:

Le pédophile "sadique" aux 46 victimes obtient une réduction de peine

Le père violeur postait des photos des enfants de la famille sur un site pédophile

Une jeune femme tabassée par son ex-petit ami pédophile (vidéo)

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'employée de garderie avait violé des fillettes de 2 et 3 ans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-