Accident sur Brétigny : les boulons rompus ou dévissés bien avant l'accident

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 31 mai 2016 - 18:33
Image
La rame renversée après l'accident de Bretigny.
Crédits
©Martin Bureau/AFP
Trois des quatre boulons retenant l'éclisse mise en cause dans la catastrophe de Brétigny-sur-Orge (Essonne) en juillet 2013 s'étaient cassés ou dévissés bien avant l'accident.
©Martin Bureau/AFP
Trois des quatre boulons retenant l'éclisse mise en cause dans la catastrophe de Brétigny-sur-Orge (Essonne) en juillet 2013 s'étaient cassés ou dévissés bien avant l'accident, confirmant le scénario d'un défaut de maintenance, selon une nouvelle expertise métallurgique consultée mardi par l'AFP.

Le train Corail Paris-Limoges N°3657 avait déraillé le 12 juillet 2013 à Brétigny en raison d'une éclisse - sorte de grosse agrafe qui maintient deux rails entre eux - sur laquelle une fissure n'avait pas été détectée lors des tournées de surveillance et dont trois des quatre boulons s'étaient cassés ou dévissés. L'éclisse avait alors pivoté, provoquant l'accident, qui avait fait sept morts et des dizaines de blessés.

"Les dégradations constatées (ruptures et allongement) sont bien antérieures à la date de l'accident", conclut l'expert dans son rapport de treize pages, remis le 22 avril aux trois juges d'instruction d’Évry.

Le document confirme les expertises judiciaires qui expliquent la catastrophe par un défaut de maintenance. Dans un courrier remis fin février aux juges, la SNCF estimait au contraire qu'il s'agissait d'un événement "inédit, imprévisible et exceptionnel". Cette nouvelle expertise, ordonnée par les juges, vient compléter un premier rapport métallurgique remis par cet expert en juillet 2014, puis complété en janvier 2016.

Ces travaux avaient été contestés par la SNCF, qui lui avait notamment reproché le délai écoulé entre l'accident et le début de l'analyse, un lieu sali et détérioré pendant l'accident, avec des pièces nécessairement abîmées, et un aiguillage retiré brutalement.

Bien que les boulons aient été "stockés dans des scellés de sachets non-hermétiques" et "manipulés à de nombreuses reprises (...) occasionnant des pertes d'informations", leur taux d'oxydation est "réalisable pour apprécier une échelle de temps", a estimé de son côté l'expert dans son rapport.

Depuis l'ouverture d'une information judiciaire par le parquet, seules deux personnes morales ont été mises en examen, la SNCF et Réseau ferré de France (RFF), toutes deux mises en cause pour homicides et blessures involontaires. Trois cheminots de la SNCF, chargés de la surveillance des voies au moment du déraillement, ont par ailleurs été placés mi-janvier sous le statut de témoin assisté.

À LIRE AUSSI

Image
La rame renversée après l'accident de Bretigny.
Brétigny : un soulagement teinté d'amertume chez les victimes enfin reçues par les juges
Reçues pour la première fois lundi par les juges depuis l'accident de Bretigny, les parties civiles ont salué le fait d'avoir été enfin entendue, mais regrette l'absen...
09 mai 2016 - 22:45
Société
Image
L'accident de Brétigny.
Accident de Brétigny : les victimes, en quête de réponses, reçues ce lundi par les juges
Les familles des victimes de l'accident de Brétigny-sur-Orge (Essonne) seront reçues ce lundi après-midi par les juges chargés du dossier. La catastrophe ferroviaire d...
09 mai 2016 - 16:54
Société
Image
Au procès.
Brétigny : les victimes de la catastrophe reçues par les juges en mai
Trois ans après la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge, les victimes seront reçues le 9 mai pour la première fois par les trois juges d'instruction chargés du...
25 avril 2016 - 20:01
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Olaf Scholz
Olaf Scholz, prince autoritaire à Hambourg, technocrate défaillant et chancelier chancelant
PORTRAIT CRACHE - Olaf Scholz est une énigme, mais on ne prend aucun plaisir à la résoudre. Gauchiste à l’époque de la RFA, puis élu centriste du SDP dont il devient l...
01 mars 2024 - 14:08
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.