Affaire Théo - Luc Poignant, syndicaliste policier, dérape dans "C dans l'air" : "Bamboula c'est à peu près convenable" (VIDEO)

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 10 février 2017 - 08:26
Image
Luc Poignant Unite SGP Police syndicat dérapage insulte raciste discrimination France 5 C dans l'air Affaire Theo
Crédits
©Capture d'écran Dailymotion
Le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux a condamné dans la soirée ces propos.
©Capture d'écran Dailymotion
Invité à débattre de l'affaire Théo dans "C dans l'air" sur France 5, jeudi, Luc Poignant, syndicaliste à Unité SGP Police, a affirmé que le mot "bamboula'" ne devaient "pas se dire", mais restaient "à peu près convenables". Dans la soirée, il a été recadré par Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur.

Il était venu défendre l'image des policiers sur le plateau de "C dans l'air" sur France 5 et repart avec un dérapage particulièrement sévère en pleine affaire Théo, un jeune homme victime d'un viol présumé lors d'une interpellation à Aulnay-sous-Bois. Interrogé sur les relations entre policiers et jeunes vivant dans les quartiers sensibles, Luc Poignant, syndicaliste Unité SGP Police, a estimé que l'utilisation du terme "bamboula" par certains membres des forces de l'ordre, "ça ne doit pas se dire... Mais ça reste encore à peu près convenable".

Visiblement choqué Caroline Roux, animatrice de l'émission, répond par un lapidaire "non", ce à quoi réagit Luc Poignant en tentant une justification hasardeuse "bah, +enculé de flic+ ce n'est pas convenable non plus". Le débat en reste là, du moins sur le plateau.

Des milliers de messages ont afflués peu après sur les réseaux sociaux dénonçant l'utilisation d'un terme raciste et discriminatoire par Luc Poignant.

Unité SGP-FO a apporté dans la soirée "un démenti formel aux propos tenus par son représentant qui n'a pas pris la mesure de ceux-ci voulant juste relativiser des insultes verbales par rapport aux agressions physiques", a indiqué de son côté le syndicat, dans un communiqué, avant de présenter "toutes ses excuses aux personnes qui auraient pu être choquées par ses propos".

Le principal intéressé s'est ensuite excusé auprès de FranceInfo, expliquant: "le mot +convenable+ a été mal choisi de ma part, il ne correspond ni à ce que je suis, ni à l'esprit de mon propos".

Le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux a condamné dans la soirée ces propos "qui tendent à relativiser une insulte à caractère raciste et discriminatoire". "En toutes circonstances, l'exemplarité, l'éthique, le respect des personnes et celui des valeurs de la République, doivent guider l'action et le comportement des forces de l'ordre", a rappelé le ministre, dans un communiqué. Et d'appeler: "chacun, dans le contexte actuel, à faire preuve de sang-froid et de maîtrise dans son expression et son comportement".

(Voir ci-dessous la vidéo du dérapage raciste de Luc Poignant):

À LIRE AUSSI

Image
Théo avec François Hollande dans sa chambre d'hôpital
Affaire Théo : les parties s'opposent sur la question du viol, la tension redescend à Aulnay-sous-Bois
Une semaine après son agression par quatre policiers, le jeune Théo est toujours hospitalisé. Opéré après le coup de matraque reçu dans l'anus, il porte aujourd'hui un...
09 février 2017 - 20:18
Société
Image
Un contrôle de police à Paris.
Affaire Théo : la qualification de "viol" écartée par l'IGPN, les réactions des politiques
L'agression de Théo à Aulnay-sous-Bois a fait parler la classe politique. Dans une première conclusion, l'IGPN, la police des polices, a écarté ce jeudi la thèse du vi...
09 février 2017 - 17:56
Politique
Image
Un policier en uniforme.
Affaire Théo à Aulnay-sous-Bois : l'IGPN avait relevé un "caractère non-intentionnel"
Un rapport de l'IGPN -la "police des polices"- sur l'agression présumée du jeune Théo par des policiers à Aulnay-sous-Bois révélé ce jeudi évoque un "caractère non-in...
09 février 2017 - 13:43
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon, un désillusionné à la quête de sa VIe République
PORTRAIT CRACHE - De l'UNEF à la fondation de La France Insoumise, le chemin politique de Jean-Luc Mélenchon est un véritable tourbillon de dissidences, de réactions ...
18 mai 2024 - 16:30
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.