L'agresseur de Marin bénéficiera-t-il de l'excuse de minorité?

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

L'agresseur de Marin bénéficiera-t-il de l'excuse de minorité?

Publié le 02/05/2018 à 11:50 - Mise à jour à 12:06
© DAMIEN MEYER / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'individu, qui aurait violemment agressé le jeune Marin en novembre 2016 et est jugé à partir de ce mercredi, n'avait que 17 ans au moment des faits. L'excuse de minorité suppose donc qu'il n'encourra qu'une peine réduite. Mais au regard des circonstances, les magistrats pourraient décider de le juger comme un adulte.

L'agresseur de Marin, qui était venu en aide à un jeune couple importuné car ils s'embrassaient, sera-t-il jugé comme un adulte ou la cour retiendra-t-elle l'excuse de minorité, ce qui pourrait alors réduire sa peine de moitié?

C'est l'un des enjeux du procès qui a débuté ce mercredi 2 devant la cour d'assises des mineurs de Lyon, alors que l'affaire avait provoqué une vive polémique. Elle a surtout laissé des traces pour la jeune victime de 20 ans au moment des faits (en novembre 2016). Frappé à coups de béquille à la tête, Marin est encore en rééducation aujourd'hui et devrait selon les expertises médicales être handicapé à au moins 20% pour le reste de sa vie.

Le prévenu est poursuivi pour "violences avec usage ou menace d’une arme suivie de mutilation ou infirmité permanente", un délit qui peut entraîner selon l'article 222-10 du code pénal (source legifrance) une peine de 15 ans de réclusion criminelle.

Voir aussi: Lyon - début du procès de l'agresseur de Marin, qui avait défendu un couple

Toutefois cette peine maximum ne s'applique qu'aux personnes majeures au moment des faits. Et l'accusé avait alors 17 ans. La loi sur la responsabilité pénale des mineurs (source legifrance) prévoit que ceux âgés de 13 à 18 ans ne peuvent être condamnés à plus de la moitié du maximum prévu pour un majeur coupable des mêmes faits.

En d'autres termes, la peine maximum encourue par le prévenu serait alors de 7 ans et demi de prison. Mais dans certains cas, les juges peuvent décider de s'affranchir de cette règle. Cela "compte tenu des circonstances de l'espèce et de la personnalité du mineur ainsi que de sa situation". L'auteur des faits peut alors être condamné à la même peine qu'un majeur.

Si les quelques mois qui séparaient l'agresseur de la majorité ou la particulière violence et l'acharnement (Marin a tenté de se réfugier dans un bus et y a été poursuivi par son agresseur) peuvent apparaître comme de telles circonstances, il faut préciser que si les magistrats décidaient de juger le prévenu comme un adulte, ils devraient justifier ce choix "par une disposition spécialement motivée".

Par ailleurs, retenir l'excuse de minorité ne signifierait pas stricto sensu que la peine prononcée serait divisée par deux. Il est en effet rare que les peines maximum soient prononcées. Même en encourant 15 ans de prison, l'accusé pourrait être condamné à moins de la moitié de cette peine.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'agresseur présumé de Marin n'avait que 17 ans au moment des faits et pourrait donc bénéficier de l'excuse de minorité.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-