Attentat de Marseille : qui étaient Mauranne et Laura, les deux cousines tuées à la gare Saint-Charles ?

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 02 octobre 2017 - 19:22
Image
Des fleurs et une bougie ont été déposées à l'endroit où un homme a foncé sur des passants faisant u
Crédits
© Uwe Anspach / dpa/AFP
A 13h45, Mauranne raccompagnait Laura à la gare Saint-Charles, où un TGV devait la ramener chez elle, alors que ses cours reprenaient ce lundi matin. C'est à ce moment-là que le terroriste a foncé sur elles avec son couteau de boucher…
© Uwe Anspach / dpa/AFP
Les deux jeunes filles de 20 et 21 ans, tuées dans l'attentat terroriste perpétré dimanche à Marseille, étaient des cousines. Mauranne était originaire d'Eguilles, Laura étudiante sur Lyon. Elles s'étaient retrouvées le temps d'un weekend pour un anniversaire. Leurs vies ont été fauchées sur le parvis de la gare Saint-Charles, alors que Laura s'apprêtait à prendre un TGV pour rentrer chez elle.

Mauranne avait 20 ans. Laura venait d'en avoir 21 ans. Elle avait d'ailleurs rejoint sa cousine dans le sud de la France pour célébrer son anniversaire. Dimanche 1er octobre, ces deux jeunes femmes ont été sauvagement assassinées à coups de couteau sur le parvis de la gare Saint-Charles de Marseille, par le terroriste Ahmed H. L'attentat a été revendiqué par Daech.

Si l'émotion était encore très vive dans les rues de Marseille ce lundi 2, elle l'était d'autant plus à Eguilles, petite commune du Pays d'Aix dans les Bouches-du-Rhône et de près de 8.000 habitants. Mauranne -étudiante en médecine à la faculté de Marseille- était originaire de là-bas. Selon La Provence, Robert Dagorne, le maire de la ville, a demandé à ce que tous les drapeaux soient en berne.

Un rassemblement était aussi prévu à 18h pour rendre hommage aux deux jeunes femmes, victimes "d'un drame de la haine". "Malheureusement, nous sommes habitués à ces actes de terrorisme mais on pense toujours que nous, nous ne serons pas touchés. Que dans nos villages, nous sommes protégés", a déclaré Robert Dagorne.

Laura, elle, était étudiante en deuxième année d'école infirmière près de Lyon. Elle était venue célébrer son 21e anniversaire avec sa cousine. La jeune femme vivait à Rillieux-la-Pape dans la métropole lyonnaise. Là-bas aussi les habitants étaient encore sous le choc ce lundi après-midi.

A 13h45, Mauranne raccompagnait Laura à la gare Saint-Charles, où un TGV devait la ramener chez elle, alors que ses cours reprenaient ce lundi matin. C'est à ce moment-là que le terroriste a foncé sur elles avec son couteau de boucher…

Toujours selon La Provence, une cellule psychologique a été mise à disposition des étudiants et camarades de Mauranne, sur le campus de la Timone. Même chose, selon Le Progrès, à l'école d'infirmières IFSI Rockfeller de Grange Blanche, où Laura étudiait. 

À LIRE AUSSI

Image
Un policier pointe son arme sur un homme au sol à quelques mètres du corps d'une victime d'une attaq
Attentat à la gare de Marseille Saint-Charles : le récit glaçant de l'attaque au couteau qui a fait deux victimes
Moins de 24 heures après l'attaque sanglante de la gare Saint-Charles, à Marseille, qui a fait deux victimes, le procureur François Molins a fait un point sur l'enquêt...
02 octobre 2017 - 15:18
Société
Image
Des gens au pied de la gare Saint-Charles à Marseille le 1er octobre 2017 après l'attaque au couteau
Gare Saint-Charles à Marseille : "j'ai entendu crier et une personne s'est effondrée"
"J'ai entendu crier et une personne s'est effondrée" : Mélanie Petit, une étudiante de 18 ans, a raconté à l'AFP l'attaque de la gare Saint-Charles, au cours de laquel...
01 octobre 2017 - 19:33

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
sarko
Nicolas Sarkozy, lapin bling-bling mariné dans des affaires en tous genres
PORTRAIT CRACHE - Que dire de Sarko, tant cet homme a défrayé la chronique, de procès-verbaux en registres de tribunaux ... ? Tout ou rien ... Cet ancien président, mi...
21 juillet 2024 - 10:13
Politique
19/07 à 17:30
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.