Bastia: un malade mental agresse une fillette aux urgences

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Bastia: un malade mental agresse une fillette aux urgences

Publié le 20/06/2018 à 10:30 - Mise à jour à 10:40
© ALAIN JULIEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un malade hospitalisé en psychiatrie à l'hôpital de Bastia a été pris d'une crise de démence lundi. L'homme s'en est pris à une enfant de 8 ans et à des personnels du service des urgences avant d'être maîtrisé.

L'incident, impressionnant, n'a heureusement pas fait de blessé graves. Un homme, suivi pour des troubles psychiatriques au centre hospitalier de Bastia (Haute-Corse), a fait une violente crise de démence lundi 18 aux urgences de l'hôpital. Particulièrement agité, il s'en est pris physiquement à une enfant.

Selon le journal Corse-Matin, qui révèle l'information, le malade se trouvait aux urgences pour subir un électroencéphalogramme. Le personnel médical a toutefois jugé que son état d'agitation ne permettait pas le bon déroulement de l'examen. Et là, les choses ont dérapé car l'individu est parvenu à échapper à la surveillance des infirmiers et des brancardiers qui l'encadraient.

Le patient a d'abord commencé par dégrader du matériel médical, puis il a violemment agressé une fillette de 8 ans et sa mère qui se trouvaient elles aussi aux urgences.

Lire aussi - Guet-apens mortel à l'aéroport de Bastia: seconde vague d'arrestations

Cette agression a déclenché l'intervention du personnel de l'hôpital qui a tenté de maîtriser le forcené qui s'est violemment débattu, assénant un ou plusieurs coups de pieds. L'incident aurait duré plus d'un quart d'heure avant que le malade ne soit finalement maîtrisé au sol par des personnels et des pompiers arrivés en renfort. Au finalement, huit personnes ont été légèrement blessées. La fillette a été très choquée mais elle va bien.

Une cellule d’urgence médico-psychologique a été mise en place par la direction de l’hôpital corse et la médecine du travail a été alertée. La famille de la fillette agressée a porté plainte. Quant au patient violent, il a été conduit à la clinique psychiatrique de San Ornello, à Borgo.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un homme souffrant de troubles psychiatrique a agressé un enfant à l'hôpital de Bastia.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-