Bormes-les-Mimosas: un loup "agressif" abattu dans le centre-ville

Bormes-les-Mimosas: un loup "agressif" abattu dans le centre-ville

Publié le 14/02/2019 à 16:37 - Mise à jour à 16:40
© Swen Pförtner / dpa/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La gendarmerie a tué un loup ce jeudi 14 dans le centre-ville de Bormes-les-Mimosas. L'animal était décrit comme "agressif".

Les services de la gendarmerie se sont résolus à abattre l'animal. Un loup, décrit comme "agressif", a été abattu dans le centre-ville de Bormes-les-Mimosas dans le Var ce jeudi dans la matinée. Le canidé sauvage s'était au préalable introduit dans un camping de la ville.

Selon le journal Ouest-France, qui rapporte l'information, le loup a été aperçu par une personne effectuant des travaux dans un camping. "Le comportement agressif de l’animal l’a amené à prendre la fuite, à se réfugier dans son véhicule et à contacter la gendarmerie", a expliqué la préfecture du département.

Lire aussi - Danse avec les loups: une saison avec un berger dans les Alpes françaises

Les militaires se sont donc rapidement mis sur la trace de l'animal qui a été retrouvé dans un lotissement, près du centre-ville. "La patrouille dépêchée sur place et partie à la recherche de l’animal a également constaté son comportement agressif. Les deux premiers tirs alors réalisés n’ont pas permis de toucher l’animal", a fait savoir la préfecture.

Finalement, les forces de l'ordre ont retrouvé l’animal dans le centre du village et l’ont abattu de deux nouveaux tirs, vers 10h du matin. L’office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) a été informé de l’incident.

Avec environ 430 individus estimés, le loup, tant redouté par certains éleveurs, continue son "expansion rapide" en France, sans toutefois atteindre encore le seuil de viabilité. A l'origine de ce retour, la re-forestation, l'exode rural, l'augmentation des proies, l'adaptabilité d'un animal capable de parcourir de grandes distances, et de strictes mesures de protection (Convention de Berne, directive de l'UE).

Voir:

Le loup "en expansion rapide" en France, pas encore au seuil de viabilité

Le nouveau plan loup s'attire des critiques des pro et anti-loups

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un loup, décrit comme "agressif", a été abattu dans le centre-ville de Bormes-les-Mimosas dans le Var.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-