Caen: un policier tire sur un videur et le blesse à la cuisse

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Caen: un policier tire sur un videur et le blesse à la cuisse

Publié le 07/12/2017 à 11:39 - Mise à jour à 11:59
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un policier hors service a ouvert le feu dans la nuit de mardi à mercredi lors d’une bagarre et a blessé le videur d’un bar à Caen. Il a été interpellé et placé en garde à vue.

Les circonstances de l'altercation sont encore floues ce jeudi 7. Un policier rennais a ouvert le feu dans la nuit de mardi 5 à mercredi 6 à Caen dans un bar karaoké avec son arme de service, blessant un employé de l'établissement.

Selon Ouest-France qui révèle l'information, les faits se sont déroulés vers 2h du matin. Une altercation, dont on ignore les causes, aurait eu lieu dans le bar entre un client et deux policiers qui n'étaient pas en service. Le videur aurait alors demandé aux fonctionnaires de police de quitter l'établissement. C'est une fois dehors que les choses ont dégénéré, provoquant une bagarre. Au cours de celle-ci, l'un des policiers a tiré sur le portier, le blessant à la cuisse.

"Il y a eu un silence puis, juste après, une détonation assez faible. Je me suis précipité à la fenêtre. Un homme était couché sur le parking, entre la chaussée et le bassin", a expliqué un témoin au quotidien régional.

Les forces de l'ordre ont été prévenues, un équipage de la police municipale et des policiers de la BAC sont arrivés sur place. Ils ont interpellé le tireur et son ami. Le blessé a été transporté au Centre Hospitalier Universitaire de Caen pour être soigné. Ses jours ne sont pas en danger.

Le suspect âgé de 38 ans appartient à une section du renseignement territorial (ex-renseignements généraux), "à ce titre, il est amené à enquêter, à procéder à des filatures dans tout le Grand Ouest", souligne Ouest-France. Il a été placé en garde à vue. Une enquête a été ouverte et confiée à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN).

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le policier qui a tiré sur le videur n'était pas en service.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-