Carnage à "Charlie Hebdo" : le pire attentat en France depuis 1995

Auteur(s)
Pierre Plottu
Publié le 07 janvier 2015 - 14:46
Image
Métro Saint-Michel, à Paris.
Crédits
©Lionel Allorge/Wikimmedia Commons
L'attentat au métro Saint-Michel en 1995 avait fait 8 morts.
©Lionel Allorge/Wikimmedia Commons
L'attaque du journal "Charlie Hebdo" par deux hommes armés de kalachnikov, ce mercredi, est un attentat d'une ampleur rare. Il s'agit de la plus grave attaque perpétrée sur le territoire national depuis au moins 20 ans, et l'attentat du métro Saint-Michel, à Paris.

"C'est un attentat terroriste. Ça ne fait pas de doute". François Hollande a confirmé en personne que le carnage perpétré dans les locaux du journal Charlie Hebdo, ce mercredi en fin de matinée, est bien le fait de terroristes. Avec au moins 12 morts, dont deux policiers, selon les premiers bilans provisoires, il s'agit de la plus grave attaque commise en France depuis 1995 et l'attentat du métro Saint-Michel, à Paris.

Deux hommes ont ouvert le feu à l'arme de guerre, probablement des kalachnikov, à l'intérieur des locaux du journal satirique, situés dans le 11e arrondissement de Paris. En début d'après-midi, le bilan dépassait la dizaine de morts. Il est encore susceptible d'évoluer car "quatre autres personnes sont dans une situation d'urgence absolue", a assuré le président de la République peu après midi. En début d'après-midi, ce mercredi, les assaillants étaient encore en fuite.

Sur place, des dizaines de pompiers, de policiers et de médecins, des victimes évacuées en urgence, d'autres en pleurs, choquées d'avoir assisté, et survécu, au pire: ces images terribles sont d'une exceptionnelle rareté en France. Et ne sont pas sans rappeler celles de l'attentat du métro Saint-Michel, à l'été 1995.

Paris, 25 juillet 1995, aux environs de 17h. Une bonbonne de gaz, remplie de clous et de petits objets métalliques, explose dans un train du RER-B, au niveau de la station Saint-Michel, située en plein cœur de Paris. Le quartier est bouclé, afin d'acheminer les secours et de sécuriser le quartier. Le bilan est lourd: huit morts et près de 200 blessés. La France est sous le choc.

C’est le premier attentat d'une série d'autres, revendiquée par le Groupe islamique armé (GIA) algérien, qui va ensanglanter le pays, de juillet à octobre 1995.

 

 

À LIRE AUSSI

Image
La rédaction de Charlie Hebdo.
"Charlie Hebdo" : au moins 12 morts suite à une attaque à la kalachnikov contre le journal
Des hommes cagoulés et munis d'armes automatiques ont attaqué le siège du journal satirique "Charlie Hebdo", ce mercredi peu avant midi. La fusillade a fait au moins 1...
07 janvier 2015 - 13:08
Société
Image
La rédaction de Charlie Hebdo après la fusillade.
Fusillade à "Charlie Hebdo" : les premières réactions
De très nombreuses personnalités politiques ont fait part de leur indignation à la suite de l'attaque très violente contre "Charlie Hebdo" mercredi qui a fait au moins...
07 janvier 2015 - 13:41
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Obama
Barack Obama, un continuum Soros/WEF teinté d’un paradoxe Kissinger/Nobel
PORTRAIT CRACHE - Barack Obama est ce personnage contradictoire, ambiguë, voire bicéphale, prêcheur de justice sociale financé par des Soros, Buffet et Goldman Sachs, ...
25 mai 2024 - 12:00
Politique
26/05 à 11:11
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.