Excédé par la musique, il frappe violemment un ado et menace de le percuter avec sa voiture

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 05 novembre 2018 - 15:42
Image
Un homme qui refusait de s'arrêter à un contrôle routier a été mortellement touché par un gendarme dans le Gard
Crédits
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
Le père de famille violent avait fait mine de percuter sa victime avec son véhicule.
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
Un père de famille de 49 ans a été interpellé par la gendarmerie dans le Morbihan. Il a frappé et menacé un jeune de 17 ans qui mettait sa musique trop forte au skate-park de Sulniac.

Il sera convoqué au tribunal de grande instance pour une simple histoire de musique trop forte. Un père de famille de 49 ans a été interpellé et placé en garde à vue à Sulniac dans le Morbihan près de Vannes, samedi 3. En effet, ce dernier est accusé d'avoir violemment frappé un adolescent de 17 ans et d'avoir menacé de le percuter avec sa voiture.

Selon Ouest-France, les faits se sont déroulés au skate-park de la commune. Le père de famille y était présent avec sa femme et ses cinq enfants de même que trois adolescents qui écoutaient de la musique sur une enceinte. L'homme leur alors demandé une première fois de couper le son. Les trois jeunes ne se sont pas exécutés mais ils ont consenti à baisser le son. Ce qui n'a cependant pas suffit au père de famille. Ce dernier est alors revenu à la charge.

Lire aussi - Nord: poignardé à mort par voisin car la musique était trop forte

"Il aurait alors frappé l’un des jeunes, un Sulniacois de 17 ans, au visage. Dans sa fuite, l’adolescent aurait pris également un coup de bâton à la cuisse", a fait savoir le quotidien. La violente agression a dispersé les jeunes. Entre-temps, la famille est remontée en voiture et a de nouveau croisé le jeune homme qui a été frappé. Le père de famille a alors donné un coup de volant sans le toucher mais ce qui a forcé l'adolescent à se jeter dans le fossé.

La victime a alors prévenu les gendarmes qui n'ont eu aucun mal à interpeller le père de famille violent à son domicile. Lors de sa garde à vue, l’homme a indiqué aux militaires qu’il n’avait jamais eu l’intention de foncer en voiture sur le mineur. Il a expliqué avoir agi dans l’intention de faire peur au jeune homme. Remis en liberté dimanche dans l'après-midi, il est convoqué en justice le 30 mai 2019. Il devra répondre de "violences avec usage ou menace d’une arme avec une incapacité totale de travail n’excédant pas huit jours."

Voir:

Homme poignardé dans le métro - un différent entre "voisins" à l'origine du meurtre

Une policière croit rentrer chez elle et abat son voisin noir par erreur

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.