Gilet jaune blessé à Bordeaux par la police: Olivier, pompier, est dans le coma

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Gilet jaune blessé à Bordeaux par la police: Olivier, pompier, est dans le coma

Publié le 14/01/2019 à 12:57 - Mise à jour à 13:02
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Des images de la manifestation de samedi à Bordeaux montrent un gilet jaune gravement blessé à la tête après une intervention de la police dans les rues de la ville. Vraisemblablement touché par un tir de flash-ball ou une grenade de la police, ce père de famille a dû être plongé dans le coma artificiel compte tenu de la gravité de son état, selon les informations recoupées par France-Soir.

Les images sont d'une grande violence et ont été en partie authentifiées par les services de "fact checking" de l'Agence France Presse: un manifestant gilet jaune a été gravement blessé samedi 12 à Bordeaux en marge de la manifestation "Acte 9" des gilets jaunes, après une intervention lors de laquelle la police a tiré au flashball et jeté un grenade assourdissante.

Les images d'abord diffusées par France 3 Nouvelle-Aquitaine montrent un homme au sol sur le ventre portant le fameux gilet jaune après que des policiers aient, semble-t-il, tiré avec un lanceur de balle de défense et envoyé une grenade assourdissante dont on entend distinctement la détonation.

Lire aussi: Gilet jaune dans le coma: les policiers ont-ils caché des preuves? (vidéo)

D'autres images, dont l'Agence France Presse a confirmé qu'elle ont été tournées par un journaliste, montre l'homme saignant abondamment du visage en train d'être secouru par des "street medics" (des soigneurs improvisés en marge des manifestations), puis pris en charge par les pompiers.

Selon les informations recoupées par France-Soir, la victime, Olivier B. vit à Bazas, une commune à 70 kilomètres de Bordeaux. Il est pompier volontaire dans la commune et père de trois enfants. Il souffre d'une hémorragie cérébrale, a subi une opération et a été placé en coma artificiel. Les médecins ne se prononcent pas encore sur d'éventuelles séquelles.

Olivier B. avec ses trois enfants ©DR

La préfecture a confirmé auprès de Libération que les forces de l'ordre étaient intervenues car des "gilets jaunes essayaient de casser les vitrines de l’Apple store". L'homme gisait d'ailleurs dans une rue adjacente de la rue Sainte-Catherine où est situé le commerce en question.

La préfecture de Gironde avait annoncé qu'en marge du cortège de Bordeaux 41 personnes avaient été interpellées et aucun blessé n'avait été recensé parmi les forces de l'ordre sans donner de chiffres pour les manifestants.

Voir aussi: 

Info FS- Gilet jaune dans le coma après un tir de flash-ball: bavure à Toulouse?

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le manifestant a été sérieusement blessé, la police a tiré au flashball et jeté une grenade.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-