Gilets jaunes : une journaliste de France 3 frappée avec une "queue de billard" à Limay

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 19 décembre 2018 - 15:42
Image
Un brassard de police à Saint-Denis, le 29 juin 2018
Crédits
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
La journaliste a été frappée par un individu qui a pris la fuite immédiatement.
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
Une journaliste reporter d'images de France 3 Paris Ile-de-France a été "frappée à la tempe" mardi alors qu'elle tournait une séquence sur un rond-point occupé par des "gilets jaunes" à Limay. Elle a été admise aux urgences.

Nouveau drame sur un rond-point de Limay dans les Yvelines. Alors qu'un gilet jaune a été grièvement blessé près du port autonome de la ville dans une bagarre dans la nuit de lundi 17 à mardi 18, une journaliste de France 3 a été violemment agressée plus tard dans la journée alors quelle effectuait un reportage auprès des gilets jaunes. Son agresseur a pris la fuite.

L'agression a provoqué l'intervention des forces de l'ordre qui ont évacué le rond-point. La journaliste a été prise en charge par les secours après avoir reçu les premiers soins de la part des gilets jaunes qui se trouvaient sur place. La victime a été admise aux urgences. Une plainte a été déposée contre son agresseur. On ignore ce mercredi 19 si ce dernier a été interpellé.

Lire aussi - Limay: un gilet jaune dans un état grave après une bagarre

"La journaliste reporter d’images a été lâchement frappée à la tempe avec une queue de billard, d’après ce qu’elle a pu constater après coup. Elle est actuellement aux urgences afin d’être examinée par un médecin", a fait savoir la chaîne de télévision par voie de communiqué.

La direction de France 3 Paris-Ile-de-France a apporté son soutien à sa journaliste ainsi qu'à toutes les équipes de reportage "qui exercent leur métier dans un contexte particulièrement tendu". "La sécurité de nos journalistes, de nos salariés en général, est évidemment notre priorité absolue. Nous revendiquons le droit d'exercer librement notre métier dans le respect et la sécurité", ajoute la direction régionale.

Voir:

"Gilets jaunes": des ronds-points évacués dans plusieurs régions

"Gilets jaunes": Matignon renonce à des mesures ... avant de les maintenir

"Gilets jaunes": le gouvernement précise le "grand débat" et jongle avec le meccano des aides

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.