Grenoble - Patients mutilés, opérations suspectes : un chirurgien suspendu

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 10 avril 2019 - 15:35
Image
Chirurgien à l'hôpital de Bron (Rhône) le 8 mars 2019
Crédits
© ROMAIN LAFABREGUE / AFP/Archives
Le chirurgien aurait multiplié les actes inutiles avec du matériel inadapté (illustration).
© ROMAIN LAFABREGUE / AFP/Archives

RTL révèle ce mercredi 10 qu'un chirurgien de Grenoble a été suspendu (en appel) par l'Ordre des médecins pour de graves manquements aux règles de la profession. Il aurait multiplié les actes inutiles ou en utilisant du matériel inadapté ce qui a entraîné chez certains patients des séquelles graves.

Le Conseil de l’Ordre a décidé de le sanctionner… en attendant la justice? Un chirurgien de Grenoble a été suspendu pour trois ans (dont 18 mois avec sursis) par ses pairs comme le rapporte RTL mercredi 10 pour avoir multiplié les opérations considérées comme inutiles et qui ont entraîné des séquelles irréversibles sur plusieurs patients. Ce sont en tout 54 opérations réalisées entre 2013 et 2014 qui sont considérées comme suspectes.

RTL rapporte ainsi le cas d’un patient de 62 ans souffrant d’une hernie discale qui, malgré un dos fragile, s’est vu insérer une dizaine de vis causant des souffrances considérables. Il ne peut plus marcher aujourd’hui. Un autre, qui n’avait pas 40 ans au moment de son opération (antérieure à la période retenue dans la décision de l’Ordre) s’est vu insérer dans la jambe, après une fracture de la cheville, du matériel inadapté qui s’est rompu entraînant des infections et, après une quarantaine d’opérations supplémentaires, par une amputation.

Un troisième patient, lui aussi opéré avant 2013, a eu une veine sectionnée lors d’une opération entraînant manque d’irrigation aux jambes, infection et finalement amputation de la jambe gauche.

Lire aussi: Les futurs hôpitaux de proximité pourront "exceptionnellement" proposer de la chirurgie

Plusieurs patients ont décidé de saisir la justice pour demander une radiation à vie et non pas une suspension temporaire interne à la profession.

Le médecin ainsi incriminé, lui, conteste les accusations. Son avocat a annoncé qu’il allait saisir le Conseil d’Etat pour contester la décision de l’Ordre des médecins.

Voir aussi:

Santé: première opération chirurgicale via la 5G

Le chirurgien se trompe de jambe en pleine opération

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Obama
Barack Obama, un continuum Soros/WEF teinté d’un paradoxe Kissinger/Nobel
PORTRAIT CRACHE - Barack Obama est ce personnage contradictoire, ambiguë, voire bicéphale, prêcheur de justice sociale financé par des Soros, Buffet et Goldman Sachs, ...
25 mai 2024 - 12:00
Politique
26/05 à 11:11
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.