Grenoble - Patients mutilés, opérations suspectes: un chirurgien suspendu

Grenoble - Patients mutilés, opérations suspectes: un chirurgien suspendu

Publié le 10/04/2019 à 13:35 - Mise à jour à 13:44
© ROMAIN LAFABREGUE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

RTL révèle ce mercredi 10 qu'un chirurgien de Grenoble a été suspendu (en appel) par l'Ordre des médecins pour de graves manquements aux règles de la profession. Il aurait multiplié les actes inutiles ou en utilisant du matériel inadapté ce qui a entraîné chez certains patients des séquelles graves.

Le Conseil de l’Ordre a décidé de le sanctionner… en attendant la justice? Un chirurgien de Grenoble a été suspendu pour trois ans (dont 18 mois avec sursis) par ses pairs comme le rapporte RTL mercredi 10 pour avoir multiplié les opérations considérées comme inutiles et qui ont entraîné des séquelles irréversibles sur plusieurs patients. Ce sont en tout 54 opérations réalisées entre 2013 et 2014 qui sont considérées comme suspectes.

RTL rapporte ainsi le cas d’un patient de 62 ans souffrant d’une hernie discale qui, malgré un dos fragile, s’est vu insérer une dizaine de vis causant des souffrances considérables. Il ne peut plus marcher aujourd’hui. Un autre, qui n’avait pas 40 ans au moment de son opération (antérieure à la période retenue dans la décision de l’Ordre) s’est vu insérer dans la jambe, après une fracture de la cheville, du matériel inadapté qui s’est rompu entraînant des infections et, après une quarantaine d’opérations supplémentaires, par une amputation.

Un troisième patient, lui aussi opéré avant 2013, a eu une veine sectionnée lors d’une opération entraînant manque d’irrigation aux jambes, infection et finalement amputation de la jambe gauche.

Lire aussi: Les futurs hôpitaux de proximité pourront "exceptionnellement" proposer de la chirurgie

Plusieurs patients ont décidé de saisir la justice pour demander une radiation à vie et non pas une suspension temporaire interne à la profession.

Le médecin ainsi incriminé, lui, conteste les accusations. Son avocat a annoncé qu’il allait saisir le Conseil d’Etat pour contester la décision de l’Ordre des médecins.

Voir aussi:

Santé: première opération chirurgicale via la 5G

Le chirurgien se trompe de jambe en pleine opération

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le chirurgien aurait multiplié les actes inutiles avec du matériel inadapté (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-