A la veille de l'Euro, la police française s'équipe de drones plus performants

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 26 avril 2016 - 16:29
Image
Un drone civil.
Crédits
©Charles Platiau/Reuters
La préfecture de police de Paris (PP) souhaite étoffer son parc de drones en se dotant d'engins plus puissants.
©Charles Platiau/Reuters
La préfecture de police de Paris (PP) souhaite étoffer son parc de drones en se dotant d'engins plus puissants, alors que l'état d'urgence a été prolongé, à la veille de l'Euro de football.

Si les drones sont parfois pointés du doigt car pouvant porter atteinte à la sécurité publique, ils sont également un renfort de poids pour les forces de l'ordre. Dans cette optique et en vue de l'Euro de football qui se déroulera en France cet été, la préfecture de police de Paris a décidé d'étoffer son parc de drones en se dotant d'engins plus puissants. 

Selon un appel d'offres, qui confirme une information du Parisien, la préfecture de police va se doter de "mini-drones professionnels" destinés à des "missions de surveillance aériennes à basse altitude".

Selon le cahier des charges demandé par la préfecture du nouveau matériel, les drones, équipés d'une caméra haute définition et d'une caméra thermique, auront "au moins six moteurs électriques" et ne dépasseront pas les 10 kilos.

Robustes et pliables, "facilement transportables", ils doivent pouvoir être déployés en moins de cinq minutes et doivent surtout être "difficilement détectables de façon auditive, ainsi que par les moyens de détection thermiques et électromagnétiques" lorsqu'ils évoluent à une hauteur de 100 mètres.

Les drones, qui devront pouvoir voler plus de trente minutes avec une charge d'un kilo, sont "destinés à être utilisés en extérieur pour des missions de surveillance aérienne à basse altitude". Ils devront pouvoir être pilotés jusqu'à un kilomètre de distance, avoir deux modes de vol (automatique et manuel). Pour l'heure, aucune précision sur le nombre d'engins qui doivent être achetés n'a été faite.

Pour renforcer la sécurité de la COP21, la préfecture de police avait déjà acquis des drones plus légers qui permettaient de renforcer la surveillance aérienne des sites à risques. 

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Obama
Barack Obama, un continuum Soros/WEF teinté d’un paradoxe Kissinger/Nobel
PORTRAIT CRACHE - Barack Obama est ce personnage contradictoire, ambigu, voire bicéphale, prêcheur de justice sociale financé par des Soros, Buffet et Goldman Sachs, v...
25 mai 2024 - 12:00
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.