Lunel: il abat son voisin, se retranche et est interpellé près du corps de son père

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Lunel: il abat son voisin, se retranche et est interpellé près du corps de son père

Publié le 29/11/2016 à 07:44 - Mise à jour à 07:48
©Witt/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme d'une cinquantaine d'années est soupçonné d'avoir abattu son voisin dimanche soir avant de se retrancher chez lui. Après une nuit de négociation, il a été interpellé par les gendarmes qui ont découvert sur place le corps de son père.

Un homme armé et retranché chez lui a été interpellé par les forces de l'ordre lundi 28 au matin, à Lunel dans l'Hérault, plusieurs heures après la mort de son voisin qu'il est soupçonné d'avoir abattu. Le corps du père du suspect a également été découvert à ses côtés.

Selon Midi Libre, qui révèle l'affaire, l'homme est suspecté d'avoir tiré, dimanche soir, sur son voisin, un homme âgé de 70 ans. Celui-ci a succombé à ses blessures. On ignorait encore ce mardi 29 quel pouvait être le mobile de cet acte.

Après avoir tiré, le suspect s'est retranché chez lui, où il vivait avec son père, dans un quartier calme de Lunel. Prévenus, les hommes du Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (Psig, l'unité de gendarmerie spécialisée dans la lutte contre la délinquance de proximité) ainsi que le procureur de la République de Montpellier, se sont rendus sur place dans la soirée.

Après une nuit de négociations, l'homme, âgé d'une cinquantaine d'années, a été interpellé en début de matinée lundi, dans le calme. Au domicile, les gendarmes ont découvert le corps de son père. Toutefois et selon les premiers éléments de l'enquête, aucune trace de violence n'aurait été découverte sur le corps. Le père, âgé de 93 ans, aurait succombé à une crise cardiaque.

Un évènement qui, selon France Bleu Hérault, aurait pu favoriser le passage à l'acte du suspect, celui-ci étant très fragile psychologiquement. Une piste qu'il appartiendra toutefois à l'enquête -confiée à la gendarmerie de Montpellier- de confirmer ou d'infirmer.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le père du suspect serait décédé d'une crise cardiaque.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-