Manifestations contre la loi travail : plusieurs policiers blessés

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 28 avril 2016 - 21:23
Image
Affrontements entre policiers et casseurs place de la Nation.
Crédits
©Dominique Faget/AFP
Plusieurs policiers ont été blessé dont un a dû être hospitalisé.
©Dominique Faget/AFP
Plusieurs manifestations contre la loi Travail ont dégénéré jeudi, notamment à Paris, place de la Nation. Plusieurs policiers ont été blessés dont l'un se trouve "en état d'urgence absolue".

La manifestation contre la loi Travail a rassemblé jeudi entre 14.000 et 15.000 manifestants à Paris, un défilé émaillé de heurts au cours desquels "300 manifestants cagoulés" s'en sont pris aux forces de l'ordre, a affirmé la préfecture de police.

Deux policiers ont été blessés durant ces affrontements au niveau du pont d'Austerlitz, dont un grièvement qui a été hospitalisé. Cinq personnes ont été interpellées à cette occasion, selon la préfecture, qui n'était pas en mesure dans l'immédiat de préciser le nombre total d'interpellations. Selon la CGT, le défilé parisien a rassemblé 60.000 personnes. Des heurts avaient repris vers 18H00 sur la place de la Nation bouclée par les forces de l'ordre, a constaté l'AFP.

En déplacement à Lyon, Bernard Cazeneuve a demandé aux organisateurs des manifestations de condamner avec la même fermeté que le gouvernement les actes de cette "poignée de casseurs". L'Unef, principal syndicat étudiant, a de son côté dénoncé un "usage disproportionné de la force" de la part des policiers.

A Nantes, Rennes ou Lyon, des heurts ont éclaté entre manifestants et forces de l'ordre, en marge des défilés rassemblant salariés, étudiants et lycéens, pour la quatrième journée à l'appel des sept syndicats de salariés et de jeunesse mobilisés contre le texte.
A Rennes, un jeune de 20 ans a été blessé à la tête par "un tir de projectile", selon la préfecture d'Ille-et-Vilaine, qui n'a donné aucun détail sur la gravité de ses blessures.
A Toulouse, ce sont deux policiers qui ont été légèrement blessés par des "jets de projectiles nourris" venant de manifestants aux visages dissimulés, selon la police. "Pour des raisons de sécurité, on a dû dissoudre la manifestation à mi-parcours", a indiqué la CGT, faisant état de 12.000 manifestants dans la ville rose (4.000 selon la police).
 

À LIRE AUSSI

Image
Des manifestants contre la loi Travail visés par des grenades lacrymogènes
Loi Travail : mobilisation et violences lors de nouvelles manifestations
Des heurts ont éclaté dans plusieurs villes de France où les opposants à la loi Travail, 50.000 selon la police, ont de nouveau manifesté jeudi pour demander le retrai...
28 avril 2016 - 19:42
Politique
Image
Nouvelle journée de manifestation contre la loi Travail le 9 avril 2016.
Loi Travail : retour sur deux mois de mobilisation
Afin de lutter contre le projet de loi Travail, porté par Myriam El Khomri, salariés, étudiants et lycéens ont participé à de nombreuses journées de mobilisation depui...
28 avril 2016 - 10:27
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.