Meurtre de Maëlys : Nordahl Lelandais assure l'avoir tuée "par accident"

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 14 février 2018 - 18:26
Image
Le principal suspect dans l'affaire Maëlys, Nordahl Lelandais.
Crédits
©Capture d'écran
Nordahl Lelandais a avoué avoir tué "par accident" Maëlys à proximité de son domicile.
©Capture d'écran
Selon RTL, Nordahl Lelandais a avoué avoir tué "par accident" Maëlys à proximité de son domicile. Du sang de la fillette avait été retrouvé dans le coffre de la voiture de Nordahl Lelandais.

Après six mois de silence, Nordahl Lelandais a été entendu par les magistrats à sa demande ce mercredi 14 et conduit pour la première fois sur les lieux où pourrait se trouver le corps de la petite Maëlys, soit sur la commune de Saint-Franc en Savoie.

Selon les premières informations disponibles, l'ancien maître-chien se serait montré particulièrement coopératif avec les enquêteurs. Au cours de son audition, il aurait reconnu avoir tué la petite fille, par "accident" aurait-il assuré selon RTL. Maëlys aurait de plus été tuée à proximité du domicile du suspect à Domessin, avant qu'il ne revienne au mariage. "C'est seulement après qu'il est retourné chercher le corps pour l'enterrer dans un second endroit", précise la radio.

Lire aussi - Maëlys serait morte à Domessin, du sang retrouvé dans le coffre de l'Audi de Nordahl Lelandais

Selon Le Dauphiné Libéré, la petite fille de 8 ans serait morte dans un champ en contrebas du domicile de Nordahl Lelandais à Domessin. Les juges et les gendarmes se sont d'ailleurs rendus dans la maison où réside le suspect avant de se diriger ensuite vers Saint-Franc, une petite commune à quelques kilomètres de Domessin, et de Pont-de-Beauvoisin où l'enfant a disparu. Nordahl Lelandais est présent aux côtés des gendarmes qui bouclent la commune, et donnerait des indications pour éventuellement retrouver un corps.

La fillette a disparu dans la nuit du 26 au 27 août de la salle polyvalente de Pont-de-Beauvoisin, lors d'une fête à laquelle assistait Nordahl Lelandais. L'homme avait jusque-là toujours nié son implication dans cette affaire devant les juges. Hormis une trace ADN montrant que la fillette était bien, à un moment de la soirée, montée dans sa voiture, la défense se rattachait à un manque de preuves irréfutables et à des incohérences dans certains témoignages.

 

À LIRE AUSSI

Image
Maelys, Sapin, Nouveau, Brûlé, Pont-de-Beauvoisin, Disparition, Isère
Maëlys serait morte à Domessin, du sang retrouvé dans le coffre de l'Audi de Nordahl Lelandais
Selon une source proche de l'enquête, Nordahl Lelandais serait passé aux aveux. La petite serait morte à Domessin, et des fouilles sont en cours dans la commune de Sai...
14 février 2018 - 17:10
Société
Image
Appel à témoins pour retrouver Maëlys, affichée le 28 août 2017 à Pont-de-Beauvoisin
Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais coopère, des fouilles en cours à Saint-Franc en Savoie
Ce mercredi matin, Nordahl Lelandais a rencontré les juges d'instruction et, selon des sources proches de l'enquête, aurait fait des déclarations aux magistrats. Des f...
14 février 2018 - 15:45
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.