Montpellier : une directrice d'école soupçonnée de graves maltraitances

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 15 février 2019 - 18:01
Image
Handicap à l'école: une association dénonce l'insuffisance de moyens
Crédits
© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives
La directrice d'une école privée de Montpellier a été placée en garde à vue pour maltraitances sur des élèves.
© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives

La directrice d'une école privée de Montpellier a été interpellée puis placée en garde à vue mardi 12. Elle est soupçonnée d'avoir maltraité au moins huit enfants durant plusieurs mois. Instable psychologiquement, la sexagénaire nie les faits en bloc.

Les témoignages des enfants font froid dans le dos. La directrice d'une école privée de Montpellier a été arrêtée puis placée en garde à vue par la sûreté départementale de l'Hérault mardi. Elle est soupçonnée de graves maltraitances sur au moins huit de ses élèves.

Pour l'instant, les parents de huit enfants, âgés de quatre à huit ans, ont porté plainte mais l'enquête pourrait mettre à jour des sévices exercés sur d'autres petites victimes. De même, des professeurs de l'établissement bilingue pourraient aussi être impliqués.

Tout a débuté en mars 2018 selon Le Parisien, la famille d'un ancien élève a déposé plainte contre la directrice et certains professeurs dans une gendarmerie. Une enquête est alors ouverte mais les résultats escomptés n'ont pas été immédiats.

A voir aussi: Biberons d'alcool ou d'urine et simulacre de noyade: la justice belge hésite entre maltraitance et torture

"Les tarifs élevés de l’école, présentée comme un modèle du genre par les parents, et la crainte de représailles ont été des obstacles importants pour les enquêteurs", a expliqué une source proche de l'enquête.

Huit familles ont finalement consenti à témoigner contre l'établissement. Elles ont alors évoqué des faits de maltraitance: un enfant a confié avoir été obligé de manger son vomi, un autre à manger des aliments auxquels il était allergique.

Lors de sorties à la piscine, certains des petits avaient la tête maintenue sous l'eau. Et pendant des séjours en classe de neige, certains enfants étaient forcés de porter leurs chaussures à l'envers.

Interrogée par les forces de l'ordre la directrice a nié les faits. La sexagénaire, instable psychologiquement, a été remise en liberté mais l'enquête préliminaire suit son cours.

A lire aussi:

Soupçons de maltraitance sur des enfants: cinq prêtres traditionalistes du Pas-de-Calais en garde à vue

Enfant affamé, enfermé dans un placard et torturé: une mère condamnée pour maltraitance extrême

Var: une directrice de crèche soupçonnée de maltraitances

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.