Morbihan: "une alcoolisation massive" en cause dans la mort d'un étudiant après une soirée d'intégration à Pénestin

Morbihan: "une alcoolisation massive" en cause dans la mort d'un étudiant après une soirée d'intégration à Pénestin

Publié le 14/10/2017 à 09:50 - Mise à jour à 09:52
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un étudiant a été retrouvé mort dans un camping de Pénestin, dans le Morbihan, après un week-end d'intégration début octobre. Selon l'autopsie, le décès serait consécutif à un arrêt cardiaque provoqué par une "alcoolisation massive".

Un étudiant en chirurgie dentaire de 19 ans a été trouvé mort, dimanche 1er octobre au matin dans un camping de Pénestin (Morbihan) où il participait à un week-end d'intégration. L'autopsie réalisée sur le corps de la victime a permis de déterminer les causes du décès.

Selon le journal Ouest-France, le jeune homme présentait un taux d'alcoolémie de 3,7g. Pour le procureur de la République de Vannes, il ne fait aucun doute que c'est cette alcoolisation massive qui est à l'origine du décès de l'étudiant. Ce dernier est mort des suites d'"un arrêt cardiaque dû à un syndrome asphyxique en lien avec une détresse respiratoire d'origine neurologique provoquée par une alcoolisation massive", a fait savoir le magistrat dans un communiqué de presse diffusé vendredi 13.

Le communiqué précise également que les organisateurs de ce rassemblement "s'étaient entourés de précautions". Ils avaient fait appel à un service de sécurité et avaient mis à disposition des "tentes de repos" avec surveillance en cas de forte alcoolisation. Le décès de la résulterait ainsi d'un comportement isolé de l'étudiant.

"L'enquête de gendarmerie a établi que le décès résultait d'un comportement isolé et ne s'inscrivait pas dans un contexte d'incitation à la consommation excessive d'alcool", excluant ainsi la responsabilité des organisateurs de l'évènement auquel était convié près de 300 autres étudiants.

Ce samedi 14 au matin, on ignore encore si la famille de la victime s’est portée partie civile dans cette affaire.
 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Selon la justice, les organisateurs de ce rassemblement "s'étaient entourés de précautions".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-