Nantes: un détenu agresse violemment un surveillant de prison avec un manche de fourchette "aiguisé"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Nantes: un détenu agresse violemment un surveillant de prison avec un manche de fourchette "aiguisé"

Publié le 11/04/2018 à 08:32 - Mise à jour à 08:40
©Francois Mori/AP/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

A la maison d'arrêt de Nantes, un surveillant a été pris pour cible mardi matin par un détenu. Légèrement blessé, le gardien a reçu plusieurs coups de manche de fourchette aiguisé au niveau de la carotide.

La maison d'arrêt de Nantes a été le théâtre d'une nouvelle agression. Selon les informations rapportées mardi 10 par France Bleu, un surveillant a été pris pour cible par un détenu qui refusait de se rendre dans les ateliers. Les faits se sont produits le jour-même aux alentours de 7h du matin. Agé d’une trentaine d’années et incarcéré pour viol, l'agresseur récalcitrant a finalement été reconduit à sa cellule avant de se faire réprimander.

C'est à ce moment là qu'il s'est jeté sur le gardien de prison lui assénant un violent coup de poing au niveau du menton. Il lui a ensuite adressé deux coups de poinçon (manche de fourchette très bien aiguisé) au niveau de la carotide. Finalement, le détenu a fini par être maîtrisé par deux autres surveillants qui sont parvenus à le repousser dans sa cellule. Légèrement blessée, la victime est "consciente mais choquée", selon la CGT Pénitentiaire.

"Cette agression montre à quel point la population pénale est de plus en plus vindicative, violente et difficile à l’égard des personnels", a indiqué le syndicat dans un communiqué rappelant qu'elle n'hésitait pas à recourir à "la violence pour montrer son mécontentement". Et d'ajouter: "Face à de tels comportements, le travail des personnels est de plus en plus compliqué. Les armes artisanales sont légion. Elles sont de plus en plus utilisées pour s’attaquer aux personnels. Il est révolu le temps des coups de poings, l’intention de tuer par arme est une réalité. La profession est en danger".

Lire aussi - Fresnes: deux smartphones découverts dans la cellule d'un détenu fiché S

La CGT a demandé une sanction disciplinaire à la hauteur du préjudice subi, le transfert immédiat et des poursuites pénales pour la violence endurée. D'après les derniers éléments rapportés, le détenu a été transféré à la prison du Mans.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un détenu a blessé un surveillant de la maison d'arrêt de Nantes à la carotide.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-